Réactions: Steve Jobs pleuré par Bill Gates, Barack Obama, Facebook et Twitter

HIGH-TECH Les hommages se multiplient après l'annonce de la mort du patron d'Apple...

P.B.

— 

Steve Jobs le 7 juin 2010, à la présentation de l'Iphone 4
Steve Jobs le 7 juin 2010, à la présentation de l'Iphone 4 — Paul Sakuma/AP/SIPA

Steve Jobs est mort mercredi, des suites d'une longue maladie. Depuis, les réactions affluent, à tel point que Twitter lâché en début de soirée. Sur Facebook, jamais depuis Michael Jackson n'avait-on vu autant de statuts sur la mort de quelqu'un.

Bill Gates, son meilleur ennemi: «J'ai rencontré Steve il y a près de 30 ans. Nous avons été collègues, compétiteurs et amis pendant plus de la moitié de nos vies. Le monde a rarement vu quelqu'un avec un impact aussi profond que Steve a eu, les effets seront sentis par les générations futures. Il me manquera énormément.»

Le nouveau directeur général d'Apple, Tim Cook, a rendu hommage mercredi soir au «créateur de génie» qu'était Steve Jobs.

De son côté, Steve Wozniak, le co-fondateur d'Apple qui a cessé de travailler à Apple en 1987, s'est dit «stupéfait, abasourdi» à l'annonce de la disparition de Steve Job. «C'est un peu comme quand John Lennon est mort, ou JFK, ou peut-être Martin Luther King: c'est comme un grand trou qu'on ressent.» Il a indiqué sur CNN qu'en créant le groupe ensemble ils n'auraient «jamais pu imaginer que cela grandirait pour devenir ce que c'est aujourd'hui, que ce serait une part tellement importante de la vie de tout le monde, de tellement de façons».

«Au début, l'étincelle, c'était de prendre la technologie d'aujourd'hui et d'en faire la technologie de demain, nous en étions là, et Steve était toujours en train de pousser: "Tu peux faire ceci?", "Tu peux faire ça?", au-delà de ce que l'ingénieur savait faire, mais il pouvait obtenir que l'ingénieur dise, "oui, je peux, je peux", et finalement c'était fait».

>> Lire le portrait de Steve Jobs le visionnaire par là

Le PDG du fleuron japonais de l'électronique Sony a regretté le décès de «l'étoile» Steve Jobs, qui restera selon lui une référence pendant des années. «L'ère numérique a perdu son étoile, mais l'inventivité et la créativité de Steve vont continuer d'inspirer des générations de rêveurs et penseurs», a déclaré Howard Stringer, selon les propos rapportés par le groupe à Tokyo.

Le géant sud-coréen Samsung, plus grand concurrent d'Apple, à qui il livrait une véritable guérilla judiciaire sur les brevets et le design, a rendu hommage au «grand entrepreneur» qu'était le aptron d'Apple. «Le président Steve Jobs a introduit de nombreux changements révolutionnaires dans le secteur des technologies de l'information, et était un grand entrepreneur», a déclaré le patron de Samsung, G.S. Choi, dans un communiqué.

Le cofondateur de Google, Sergey Brin: «Dès les premiers jours de Google, quand Larry et moi cherchions de l'inspiration pour une vision et un leadership, il suffisait de regarder à Cupertino (la ville du GQ d'Apple, située à quelques km du siège de Google à Mountain View, ndr). Steve, ta passion pour l’excellence a été ressentie par quiconque a touché un produit Apple, comme ce macbook sur lequel j'écris en ce moment.»

>> La saga Apple en images, c'est par ici

Mark Zuckerberg, patron de Facebook: «Steve, merci d'avoir été un mentor et un ami. Merci d'avoir montré que ce que tu as construit peut changer le monde. Tu me manqueras.»

Steve Jobs était «l'un des plus grands inventeurs américains», pour Barack Obama, qui a rendu hommage au «visionnaire» se disant «attristé» après le décès de l'ancien dirigeant et co-fondateur d'Apple. Pour le maire de New York Michael Bloomberg, Jobs était un «génie dont on se souviendra comme Einstein ou Edison».

Nicolas Sarkozy tient à « rendre hommage à Steve Jobs, qui fut un très grand entrepreneur, un grand innovateur et un acteur majeur de la révolution numérique que nous vivons» écrit-il dans une note diffusée sur Facebook. «Aussi inspiré qu’inspirant, Steve Jobs restera comme l’une des grandes figures de notre temps, dont le courage dans la vie personnelle et professionnelle aura égalé l’imagination et la force de travail (...)», poursuit le Président.

Le Premier ministre australien, Julia Gillard, a salué «un génie créateur» qui «a changé le monde». «Chacun d'entre nous est entouré au quotidien de produits dont il était le génie créateur (...). Il n'est pas excessif de dire qu'il a littéralement changé le monde», a déclaré Julia Gillard.

>> Pour rendre votre hommage au créateur d'Apple, c'est par ici...