Les lunettes Gunnar assurent l'écran total [Test]

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Parce que vous êtes entouré d’écrans, parce que vous passez de plus en plus d’heures figé devant ceux-ci, parce que les yeux n’ont pas évolué, parce que la fatigue oculaire vous guette et parce que vous espérez pouvoir regarder encore plus d’écrans dans 10 ans, 20 ans ou 30 ans, Gizmodo a essayé les lunettes Gunnar (le modèle PPK). La marque promet que vous ne serez plus otage de votre passion et de vos occupations numériques.


Gunnar : nom d’origine nordique signifiant ‘combattant’ ou ‘soldat’. La marque américaine porte bien son nom car elle permettra à vos yeux de jouer des heures durant à vos FPS favoris et parce qu’elle combattra contre la fatigue oculaire.

Vous l’avez compris : Gunnar propose des lunettes adaptées à nos vies numériques. C’est la promesse de la marque qui agite des brevets aux noms qui en jettent. Mais qu’en est-il vraiment ? Les Gunnar sont-elles le sauf-conduit qui vous permettra de continuer à lire Gizmodo des heures durant, à regarder plusieurs heures de télévision et à finir la nuit avec votre FPS préféré avant de vous lever pour aller passer votre journée devant l’écran d’ordinateur de votre bureau...

Gunnar propose toute une gamme de lunettes. Elles ont en commun d’être toutes très belles et de bénéficier d'un tronc technologique commun et d’optiques suisses Carl Zeiss.

Pour y voir clair :
Les Gunnar se classent dans quatre catégories :

  • Advanced Computer Eyewear
  • Advanced Gaming Eyewear
  • Premium 3D Eyewear
  • Advanced Outdoor Eyewear

Les catégories correspondent à l’ergonomie qui les prêtent à tel ou tel usage et à des spécificités (les modèles 'outdoor' filtrent ainsi les UV).
Elles bénéficient de technologies aux noms savants :

  • diAMX (concernant la matière utilisée pour les verres)
  • iONik (relatif à la teinte des verres)
  • fRACTYL (relatif à la géométrie des verres)
  • i.FI (couches recouvrant les verres)



Tous les modèles bénéficient de la garantie Gunnar qui couvre les défauts relatifs aux matériaux utilisés et à l’assemblage des lunettes à un an. Il est par ailleurs possible de les retourner à Gunnar ou bien au revendeur 30 jours après leur achat si elles ne vous conviennent pas.

Le modèle testé ici est le ‘PPK‘ qui se classe dans les catégories ‘Advanced Gaming Eyewear’. Il a notamment des branches ultra plates qui lui permettent de porter un casque à arceau sans être gêné.

Caractéristiques des PPK :
Elles sont extrêmement légères avec 120 grammes. Elles conviendront parfaitement à ceux qui passent des heures à jouer aux jeux vidéo mais aussi de façon générale devant n’importe quel type d’écran. Elles sont livrées dans une boîte en carton de très bonne qualité façon écrin.

Elles sont fournies avec une petite pochette blanche qui vous permettra de les ranger et de les nettoyer sans rayer les verres.

Premières impressions :
On ne les sent pas tant elles sont légères et c’est le premier bon point. Par ailleurs, d’emblée, dès qu’on les a sur le nez, on constate qu’elles donnent une légère teinte jaune à ce qu’on observe mais on l'oublie assez rapidement et elle ne gêne absolument pas au final. Deuxième impression et non des moindres : le contraste se trouve réhaussé de façon spectaculaire ; il faut les essayer pour le croire. Cela donne une impression de 3D ou plutôt de profondeur et de résolution augmentée. C’est vraiment bluffant.

Gunnar précise tout cela dans le descriptif de ses montures : « une augmentation de la résolution de l’image », « une augmentation du contraste » et « une image plus précise et plus claire ».

Gunnar précise aussi :
« une diminution de l'éblouissement et de la lumière réfléchie » : c’est moins spectaculaire mais c’est également vrai et on s’en rend bien compte avec un écran brillant ou avec un usage extérieur de laptop par exemple.
« une diminution de la fatigue (oculaire) » : difficile à dire. Testées sur une période de 10 jours (à raison de 10 heures par jour), cela parait effectivement vrai mais il faudrait pousser le test sur une plus longue période pour être catégorique. Toutefois, le confort visuel apporté et le rehaussement naturel du contraste permettent vraisemblablement de moins forcer et donc d’épargner vos yeux.

Comment fonctionnent les Gunnar ?
Les verres jaunes sont connus pour améliorer les contrastes ; ceux d'entre vous qui pratiquent le cyclisme possèdent d’ailleurs peut-être une paire de lunettes qui en est équipés. Une partie de la lumière est filtrée (entre 20 et 40%), ce qui augmente le contraste et ajoute en confort.

Gunnar utilise de tels verres et s’appuie sur de nombreux brevets, des publications et des études scientifiques, pour optimiser le filtrage et répondre aux exigences que constituent les écrans modernes. Toutefois, il est précisé qu’elles filtrent certaines couleurs du spectre visible. Il ne s’agit pas de lunettes de soleil (même si Gunnar propose aussi des modèles ‘outdoor’) et elles ne filtrent donc pas les UV qui ne sont d’ailleurs pas émis par les écrans. Restent que suivant les écrans des fréquences (courtes longueurs d’ondes inférieures à 450/500nm) qui restent dans le spectre visible mais qui sont proches des UV sont émis par ceux-ci et sont nocifs. C’est le cas des écrans à LED. La rétine est au centre des risques et est notamment sensible à la lumière violette bleue.

Conclusion :
Les essayer, c'est vraiment les adopter et si elles sont aussi efficaces pour épargner vos yeux qu'elles le sont pour améliorer l'expérience visuelle, vos rétines peuvent être satisfaites.

Les Gunnar PPK sont disponibles au prix de 99.90EUR auprès de stealth-gamer.


[stealth-gamer]