Hollywood Leaks, le gang de hackers qui s'attaque aux célébrités

PIRATAGE Numéros de téléphone, sexpics, scripts de films, ils ont décidé de semer la pagaille...

P.B.

— 

Une image du film «V for Vendetta», repris comme symbole par le groupe de hackers Anonymous.
Une image du film «V for Vendetta», repris comme symbole par le groupe de hackers Anonymous. — WARNER BROS

Pour l'instant, Hollywood Leaks tweete beaucoup, mais le groupe de hackers n'a pas encore accroché de star à son tableau de chasse. Leur principal accomplissement jusqu'ici: avoir publié des photos nues de la rappeuse Kreayshawn pendant que cette dernière était aux Video Music Awards, dimanche (elle n'a même pas gagné dans la catégorie meilleure révélation).

«Mon compte Twitter a été piraté par des extrémistes anti-Hollywood. Ils ont publié des messages antisémites et publié des photos privées prises quand j'étais mineure. Faire circuler des images pédopornographiques, super les mecs», écrit-elle sur son tumblr. Un membre d'Hollywood Leaks dément auprès de Gawker et affirme que les photos datent de 2009, quand la chanteuse avait 20 ans. Il explique exploiter principalement les mauvais mots de passe de comptes email et Twitter, et les questions de sécurité basiques (du genre «quel est le nom de jeune-fille de votre mère», auquel on évite de répondre «martin»).

«Pour le lulz»

Le collectif de hackers, qui s'inspire beaucoup de LulzSec et d'Anonymous, se réjouit de l'attention et brouille les pistes, avec une vidéo sur YouTube dénonçant «les médias contrôlés par les Juifs». «LOL aux gens qui nous appellent antisémites. C'est pour le LULZ», tweetent-ils, amusés.

Pour l'instant, ils ont diffusé des numéros de téléphone de quelques célébrités has-been (un membre de N'Sync et Jennie Garth, de la série Beverly Hills, notamment), ainsi que le scénario de Rock of Ages, le prochain film avec Tom Cruise. Que du lourd, donc.