Une balise GPS SOSgrâce au Boîtier Istar

Christophe Séfrin

— 

Le boîtier peut également êtreutile aux travailleurs indépendants,par exemple en cas d'accident pour unouvrier travaillant seul  sur un échafaudage.
Le boîtier peut également êtreutile aux travailleurs indépendants,par exemple en cas d'accident pour unouvrier travaillant seul sur un échafaudage. — istar

Une boiboîte qui peut rendre bien des services. Nommé « Istar », ce boîtier pourrait s'imposer comme la balise Argos des particuliers. Fonctionnant sur batterie (autonomie : 30 heures environ) et lesté d'une carte SIM prépayée, sa vocation est de détecter les mouvements.
Au moindre déplacement, Istar envoie un SMS au numéro de téléphone désiré, accompagné de sa position GPS avec un lien sur Google Maps. On peut aussi l'appeler pour connaître sa dernière position. Pratique pour pister une voiture volée, par exemple. Mais surtout rassurant pour les randonneurs, ou les travailleurs indépendants (on imagine une personne œuvrant seule sur un échafaudage), qui peuvent accrocher Istar à leur ceinture et donner l'alerte en cas de pépin en activant le petit bouton SOS sur le boîtier.
La seule crainte de Philippe Orvain, le PDG de Nomadic Solution qui le commercialise : « Que les gens aient envie de jouer aux cowboys et aux Indiens » avec Istar. « Fliquer pour fliquer, ce n'est pas notre truc. » A 199 €, Istar est bien moins cher que son rival Locster (299 €), qui nécessite en outre un abonnement et reste dédié au monde de l'automobile. Manque, peut-être, pour la petite balise, un design plus sexy.