Dans L'ombre de « Fear 3 » est tapi john carpenter

C'est l'horreur

Joël Métreau

— 

Le dernier épisode de la licence Fear est davantage centré sur l'action.
Le dernier épisode de la licence Fear est davantage centré sur l'action. — warner

Snake Plissken, le personnage le plus emblématique de ce réalisateur avait inspiré Solid Snake, un héros de jeu vidéo. John Carpenter, cinéaste de film d'épouvante et d'action culte des années 1970-19780, confie : « Kojima, le créateur de la série “Metal Gear Solid”, m'avait demandé par écrit mon autorisation. C'est un chic type. »

« Le moins j'ai à réfléchir »
Sur « Fear 3 » (« F3AR » en style leet), John Carpenter est venu apporter sa griffe à l'invitation de l'auteur de comics Steve Niles (30 jours de nuit). Ils avaient bien accroché ensemble lorsqu'ils travaillaient sur un projet de film qui n'a jamais vu le jour. Le premier a contribué aux cinématiques, le deuxième au scénario – pas palpitant d'ailleurs – de ce jeu de tir à la première personne. « Steven et moi, on adore les shooters. J'ai commencé à jouer à ce style il y a longtemps, avec mon fils », ajoute John Carpenter.
Halloween, Fog, Ghosts of Mars ou Vampires ? « Tous mes films pourraient être adaptés en jeux vidéo », fanfaronne-t-il. Comme The Thing, l'un de ses chefs-d'œuvre, dont l'univers avait été retranscrit dans un titre vidéoludique en 2002. John Carpenter y prêtait ses traits à l'un des personnages. Pour le réalisateur, si le cinéma apporte de l'émotion, le jeu vidéo, c'est pas la peine : « Ce serait comme de demander à un flipper de vous faire pleurer… Le moins j'ai à réfléchir, le plus je m'éclate. »
Dans ce « Fear » plus centré sur l'action que les deux précédents épisodes, Monsieur est servi. Ce que regretteront peut-être les amateurs de frissons. Car si « Fear 3 » se distingue par son style sanguinolent et grand-guignol et par un bon mode coopératif, il faut bien constater qu'il ne fait même pas peur.

Les réalisateurs s'impliquent dans le jeu vidéo

Actuellement Steven Spielberg suivrait de très près l'adaptationde ses Aventures de Tintin en jeu vidéo chez l'éditeur Ubisoft. En décembre dernier, Guillermo del Toro (Hellboy, Le Labyrinthe de Pan…) annonçait qu'il dirigerait « InSane », une série de jeux d'horreur pour l'éditeur THQ.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.