L'Ultrabook, la vision de l'ordinateur ultraportable par Intel

Avec Reuters

— 

L'Asus UX21, attendu pour la fin 2011.
L'Asus UX21, attendu pour la fin 2011. — DR

Entre les portables et les netbooks, y a-t-il vraiment la place pour une nouvelle catégorie? Oui répond Intel, qui a dévoilé lundi une catégorie baptisée Ultrabook. Pour faire simple, des ordinateurs ultraportable qui lorgnent du côté du Macbook Air ou du Samsung 9 series mais dont le prix de vente serait inférieur à 1.000 dollars.

Grâce à un disque dur SSD (mémoire flash), ces portables pourraient, comme leurs concurrents haut de gamme, démarrer en une quinzaine de secondes et sortir de veille instantanément. Le premier modèle, l'Asus UX21, s'affiche à 18mm d'épaisseur et devrait sortir fin 2011.

La nouvelle gamme devrait représenter 40% des ventes d'ordinateurs portables d'ici à la fin 2012, a expliqué à Reuters le vice-président d'Intel Tom Kilroy au cours d'une interview à San Francisco. «Nous voulons permettre une réactivité maximale. Vous serez toujours opérationnel, toujours connecté, beaucoup plus réactifs, un peu comme avec une tablette de type iPad aujourd'hui», a-t-il promis.

Lutter contre le concurrent ARM

La firme californienne, dont les processeurs équipent 80% des ordinateurs vendus dans le monde, essaye de rendre plus attractifs les PC alors que les consommateurs se tournent de plus en plus vers les appareils nomades comme l'iPad d'Apple , équipés majoritairement de processeurs basés sur l'architecture du britannique ARM.

«Nous sommes en retard. Aujourd'hui, il y a de nombreuses tablettes qui n'ont pas de puces Intel, mais nous déployons beaucoup d'efforts pour combler ce retard et je pense que nous allons le combler sur les tablettes», a assuré Mooly Eden, d'Intel.

Intel a dévoilé au début du mois une nouvelle technologie de puces dénommée «3D», permettant d'y loger davantage de transistors et de consommer moins d'énergie, afin de prendre pied sur le marché des smartphones et des tablettes.