Tout feu tout flamme

Joël métreau

— 

A gauche, un perso de « Burn It All ». A droite, le jeu sur iPhone.
A gauche, un perso de « Burn It All ». A droite, le jeu sur iPhone. — BULKY PIX / Pasatagames

Jouer avec le feu. C'est le concept original de « Burn It All », créé par la petite entreprise française Pastagames pour iPhone et iPad. Mais comment se fabrique un jeu sur smartphone ? Fabien Delpiano, patron chez Pastagames, et Vincent Dondaine, l'éditeur BulkyPix, en détaillent quelques principes.

Trouver le bon concept. Il faut imaginer « un jeu qui puisse se jouer d'une main et qui vide la tête. Donc un geste répétitif, comme un mantra, qui met dans un rythme agréable », explique Fabien Delpiano. Et puis aussi des niveaux courts, adaptés au temps de transport. Après reste à choisir le thème. Si possible quelque chose d'universel. Les succès « Cut the Rope » et « Angry Birds » mettent en scène une grenouille et des piafs  ? Ici, point d'animaux, mais « le feu, qui brûle des éléments, note Fabien Delpiano. Cela dit, il ne s'agit pas d'un jeu pour pyromane. Notre graphiste voulait un feu cartoon. »

Développer le jeu. Pour cela, il faut chercher les sous. Rien que pour sa version iPhone, « Burn It All » a coûté 70 000 € à produire. Et, conçu sur cinq plateformes (Windows Phone, Samsung Bada…), le budget a dépassé les 150 000 €… « Un nombre de ventes compris entre 150 000 et 200 000 permettrait un retour sur investissement », confie Vincent Dondaine. Enfin, le développement lui-même, concevoir les 100 niveaux à cramer. Soit cinq personnes pendant cinq mois sur toutes les versions.

Susciter le buzz. « Quand le développement est terminé, le travail n'est fini qu'à 50 % », explique Vincent Dondaine. Pour se démarquer du lot, « le mois précédant la sortie, on cherche à créer une communauté

autour. »

Mais pas trop près, car « Burn It All », ça brûle.