«Chrome OS est une solution d'avenir pour le grand public»

HIGH-TECH Le vice-président de Google en charge du navigateur apporte des précisions sur l'OS qui s'apprête à faire ses grands débuts commerciaux...

Philippe Berry

— 

Google a lancé son navigateur Chrome en septembre 2008
Google a lancé son navigateur Chrome en septembre 2008 — Montage

De notre envoyé spécial à San Francisco

Mercredi, Google a annoncé le lancement des deux premiers «Chromebooks», par Samsung et Acer, le 15 juin en France. Les utilisateurs sont-ils prêts à se satisfaire d'un système d'exploitation réduit à un simple navigateur Web? Lors d'une table ronde avec quelques journalistes européens, Sundar Pichai, vice-président de Google en charge de Chrome, s'en est dit persuadé. Au moins pour une partie de la population.

Gmail n'échappe pas aux pannes. Le «cloud computing», entièrement décentralisé sur le Web, est-il prêt? Les utilisateurs ne préfèrent-ils pas ce qu'ils peuvent toucher et conserver localement?

Google travaille dur pour limiter au maximum tout risque de panne. Mais contrairement à ce que beaucoup pensent, conserver ses données dans le «cloud» (sur Internet, ndr), est plus sûr qu'en local. Combien de disques durs grillés ou de vieux emails perdus quand on change de PC? Le Web est plus vaste que n'importe quel disque dur, avec de multiples sauvegardes possibles. Surtout, la puissance de calcul cumulée est bien plus importante. C'est vital pour des tâches gourmandes comme la reconnaissance d'images ou les fonctions vocales.

A terme, le «cloud» supplantera-t-il complètement les systèmes d'exploitation qui gèrent tout en local?

Il y aura toujours besoin de système hybrides. Avec Chrome OS, une app peut stocker des choses en local, pour une utilisation hors-ligne. Mais en cinq ans, l'équilibre s'est déplacé: désormais, pour des fonctions basiques comme la musique et la vidéo, le nuage prend le pas.

Chrome OS ne prend cependant même pas en charge un périphérique classique comme un scanner...

Pour l'instant, nous nous sommes concentrés sur les périphériques de stockage (clés USB et SD-card) et sur l'impression, via Google Cloud Print. Il s'agit du début. Quand nous avons lancé le navigateur Chrome, de nombreuses fonctions étaient absentes. Nous les ajoutons au fur et à mesure. Cela sera particulièrement vrai avec Chrome OS et ses updates automatiques.

Un Chromebook peut-il vraiment remplacer un PC sous Windows, Linux ou Mac OS pour n'importe qui?

Non, Chrome OS n'est pas pour n'importe qui, ni pour n'importe quel usage. Si vous êtes un créatif qui passe son temps à monter des vidéos, ce n'est pour l'instant sans doute pas l'outil idéal. Mais pour le grand public et les besoins du quotidien, pour les entreprises, qui économisent des coûts de maintenance avec un système toujours à jour et sécurisé, c'est une solution d'avenir.