La TNT tient désormais dans la poche

© 20 minutes

— 

Neuf cents et pas un de plus. C’est le nombre de chanceux sélectionnés par les opérateurs pour tester la télévision numérique mobile jusqu’en juin 2006. Ainsi, depuis le mois d’octobre dernier, 500 clients de Canal+ et de SFR se baladent dans Paris avec un mobile Nokia 7 710 capable de recevoir une douzaine de chaînes Canalsat. Ils ont été rejoints, dans le courant du mois de décembre, par 200 abonnés Orange et 200 abonnés Bouygues Telecom, équipés d’un téléphone myMobileTV de la Sagem, réceptionnant dix chaînes TPS. Pour ce test, les opérateurs ont reçu l’indispensable autorisation du CSA, seul habilité à débloquer les canaux hertziens nécessaires aux émetteurs DVB-H (Digital Video Broadcast Handheld). Car cette expérimentation ne s’appuie pas sur le réseau téléphonique haut débit mais sur une version mobile de la TNT. « Cela fait toute la différence », explique Laurence Sonzogni, directrice TV sur mobile chez Bouygues Telecom. « La qualité de l’image est meilleure et l’on ne risque pas de saturation si plusieurs milliers d’utilisateurs décident de regarder la même émission au même moment. » Bonus : l’interactivité. Ainsi, lors de la diffusion d’un vidéoclip, il est possible d’acheter instantanément la sonnerie, le logo ou même le CD de la chanson écoutée. Même principe pour les flashs info, dont les dépêches peuvent être complétées par du texte. Bien plus qu’une évaluation technique, ce test est une étude d’usage. Et si les problèmes techniques qui apparaîtront ne semblent pas donner de sueurs froides aux opérateurs, la façon dont les testeurs s’approprieront cette télé d’un genre nouveau est une grande inconnue. « Nous attendons beaucoup de de ce test », précise Benoit Liva, du groupe Canal+, « et surtout de savoir ce qui va être regardé, dans quelles conditions et pendant combien de temps. » La réponse ne sera connue qu’à la fin du test, le lancement n’étant pas prévu avant l’année 2007. Marc Mitrani

utilisateurs 17 % des utilisateurs de téléphonie mobile sont intéressés par la télévision sur téléphone portable, selon l’étude Mobinet 2005, du cabinet A.T. Kearney. Ce chiffre tombe à 11 % pour l’Europe de l’Ouest, à 7 % pour l’Amérique du Nord, tandis qu’il atteint 25 % en Europe de l’Est et 32 % en Amérique latine. Deux tiers des utilisateurs potentiels souhaitent trouver sur la télé mobile des infos et du sport. Les films et séries ne sont plébiscités que par 17 % des personnes interrogées.