Les Français toujours aussi friands de produits high-tech

HIGH-TECH L'institut GFK a confirmé le retour à la croissance du marché des biens technologiques...

Christophe Séfrin

— 

Un vendeur tient l'iPad d'Apple lors de son lancement à Bruxelles le 23 juillet 2010.
Un vendeur tient l'iPad d'Apple lors de son lancement à Bruxelles le 23 juillet 2010. — REUTERS/Thierry Roge

+0,9%! Certes, c’est une petite progression. Mais avec un chiffre d’affaires de 17,7 milliards d’euros en 2010 contre 17,6 milliards en 2009, le marché de l’électronique grand public a retrouvé des couleurs en France l’an passé, selon l’institut Gfk, qui présentait mercredi matin son bilan annuel. Mais attention, «cette croissance est contrastée», prévient François Klipfel, Directeur général adjoint du Gfk. Si les recettes des télécom (+5,6%), de l’informatique (+3,7%) sont au vert, celles de la photo (-4,7%) ou de l’électronique grand public (-1,8%) font grise mine.

Car il est une spécificité française: si le consommateur hexagonal achète des biens technologiques (en moyenne 3,3 par foyer l’an passé), il les paye aussi de moins en moins cher: 171 euros de dépenses en moyenne en 2010, 180 euros en 2009, 189 euros en 2008… Un bon point pour nos porte-monnaie, un mauvais pour les caisses de l’industrie, toujours contrainte de vendre plus pour gagner pareil… voire moins.

Les tablettes ont trouvé leur public

Reste qu’en 2010, des produits se distinguent. Les ventes de téléviseurs ont encore crevé le plafond, avec 8,5 millions d’écrans vendus, un chiffre en hausse de 15% qui devrait atteindre 9 millions en 2011. Déception, avec 116.000 écrans achetés seulement en France en 2010, la 3D n’a pas cartonné. «A moyen terme, tous les téléviseurs seront 3D, LED et connectables à Internet», rassure Olivier Malandra, Directeur Electronique Grand Public du Gfk. Autre top 2010, les tablettes numériques. «Avec 435.000 ventes, dont 160.000 en décembre, elles ont tout de suite trouvé leur public», souligne François Klipfel qui table sur 1 million de ventes en 2011.

Cependant, moins d’une tablette sur trois achetée serait 3G, les français rechignant visiblement à souscrire un forfait mobile supplémentaire pour profiter de leur tablette en mobilité. Encore un triomphe du côté de la téléphonie mobile: les français ont acheté 24,7 millions de terminaux dont 7,7 millions de smartphones. La ruée sur ces mobiles ne fait que commencer. Selon le Gfk, ils représenteront un téléphone sur deux vendus en 2011. Tandis que du côté de la photo, les Français continuent de s’équiper (4,6 millions de compacts, 545.000 Reflex, 355.000 Bridges et 33.000 «Hybrides» vendus en 2010), la donne change en vidéo. Si le marché des caméscopes affiche 850.000 ventes, celles-ci sont dopées par les Pocketcams, les caméras de poche, qui représente déjà 40% des caméscopes vendus. En 2011, un caméscope sur deux vendu en France sera une Pocketcam, prévoit le Gfk.

Le livre électronique à la marge

Perdants de l’année, les baladeurs, GPS ou lecteurs DVD qui ont vu leurs ventes chuter, même si le Gfk ne précise aucun chiffre. L’institut d’études de marchés se refuse d’ailleurs à en communiquer sur les ventes hexagonales de livres numériques. «On ne veut blesser personne, ce ne serait pas correct», précise François Klipfel à propos des ebooks ou Readers qui, contrairement aux USA, peinent toujours à trouver leur public en France.