Breathe respire le son de bonne qualité

— 

La station d'accueil Breathe ressemble à une tignasse arrachée à un Playmobil. Les designers ont encore frappé. En l'occurrence, il s'agit de ceux de la marque ca­nadienne Edifier. Encore peu con­nue en France, la société développe des produits « élé­gants, fonctionnels et pour lesquels la perfection sonore est une priorité », selon son président Wendong Zhang.
Pour ce qui est de l'élégance, Edifier aime les rondeurs : après le dock IF-500, qui ressemblait à un gros ballon noir, Breathe adopte encore des courbes harmonieu­ses. Bénéficiant de l'agrément « Made for iPod et iPhone » et d'une entrée auxiliaire, Breathe respire la qualité de fabrication. Pour le son (48 watts RMS), l'appareil associe un tweeter, un médium et un haut-parleur de basses. Situé sous la station, ce dernier peut créer quelques vibrations à fort volume, selon le meuble où l'on posera l'appareil. Méfiance, donc.
Pour le reste, la musique est franchement bonne, équilibrée et sans distorsion. Gros plus : la télécommande permet de naviguer dans ses listes de ­lecture, ce qui est pour l'heure très rare sur les stations d'accueil. A 349 € – quand même –, Breathe coûte le même prix que le Zeppelin Mini de Bowers & Wilkins, une référence dans son domaine.C. S.