Le N8, un smartphone sociable

Christophe Séfrin

— 

Taillé dans l'aluminium, l'appareil, un peu épais, propose une riche section multimédia et un adaptateur USB.
Taillé dans l'aluminium, l'appareil, un peu épais, propose une riche section multimédia et un adaptateur USB. — dr

Réception au palais de Tokyo à Paris, avec mini-concert des Naive New Beaters… Nokia a soigné le lancement de son dernier rejeton mobile, en fin de semaine dernière. Nom de baptême : N8. Entre coupettes et courbettes, presse et revendeurs ont pu découvrir le nouveau smartphone du constructeur finlandais qui sera lancé dans trois semaines.
Taillé dans l'aluminium, l'appareil, un peu épais, en jette avec son écran AMOLED de 3,5 pouces. Il est le premier à profiter de Symbian 3, le système d'exploitation du constructeur, révisé pour rivaliser avec ses concurrents, l'iOS4 d'Apple et l'Android de Google.

Une mémoire interne de 16 GO
Avec ses trois « bureaux » à personnaliser de raccourcis et widgets – dont Social !, excellente application intégrée pour accéder à ses réseaux sociaux en temps réel –, le N8 est une usine à communiquer. Multitâche dans ses gènes, le smartphone offre l'accès à toutes les applis ouvertes d'une simple pression sur son bouton Menu. Efficace. Sa section multimédia l'est plus encore. Elle est notamment dotée d'un capteur photo CMOS grand format de 12 mégapixels pouvant filmer en 720p, le tout assorti d'une prise HDMI pour regarder des photos et vidéos, écouter de la musique et jouer sur le téléviseur.
Appréciable aussi l'adaptateur USB fourni pour échanger des données depuis une clé, par exemple, la mémoire interne de 16 GO du smartphone pouvant à peu près tout gober, DivX compris. Il faudra donc être friand de cette pléthore de possibilités pour se laisser séduire. Vendu 450 € « nu », le N8 devrait voir son prix divisé par deux dans les packs opérateurs, Orange, SFR et Bouygues ayant répondu présent à l'invitation.