TV Connectées, une prise pour tout changer

TENDANCE En attendant l'arrivée de la 3D, les téléviseurs se raccordent au réseau Internet...

Christophe Séfrin

— 

Ces téléviseurs mettent à disposition des applications comme Skype ou Twitter.
Ces téléviseurs mettent à disposition des applications comme Skype ou Twitter. — Panasonic

Changement de programme avec l'arrivée des télés «connectées», LA tendance 2 010 du côté des écrans plats, avant même la 3D. Apparues timidement l'an passé, ces télés se raccordent à Internet (en wi-fi ou par Ethernet) et proposent des flux vidéo en streaming. Pour les chaînes, courtisées par les fabricants, c'est l'occasion d'offrir fils d'actu, services et programmes délinéarisés, à la demande.

La catch-up, un peu, beaucoup


En vogue, les émissions en séance de rattrapage ont tout à gagner. Jusqu'alors réservée aux PC ou aux box Internet, la «catch-up TV» pourrait doper son audience et s'affranchir du carcan des fournisseurs d'accès internet. M6 Replay sera ainsi accessible sur des télés Sony d'ici à fin mars. «Ce sera un très gros usage», pronostique Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6.

En revanche, pas encore question pour TF1 de proposer de la catch-up par ce biais. «On va d'abord pousser de la vidéo sous format court. La catch-up TV ne peut être gratuite: les constructeurs, comme les fournisseurs d'accès, doivent payer», précise à 20 Minutes Jean-François Mulliez, directeur délégué à la direction des nouveaux médias chez TF1. Néanmoins, TF1 Vision, le service de vidéo à la demande du groupe, devrait bientôt être proposé.

En attendant, marques et chaînes TV s'unissent: TF1 et Samsung; M6 Replay et Sony; Canal+ et Thomson; Orange et Lg; Eurosport et Panasonic; et enfin Arte et NRJ 12 avec Philips. France Télévisions dit encore «négocier». A terme, tous les appareils pourront agréger les offres de toutes les chaînes.

Mais les TV connectées, dont les prix démarrent à moins de 1.000 €, c'est plus encore: un menu personnalisable par des applications, comme sur un smartphone. Au bout de la télécommande, la météo locale, YouTube ou Twitter… jusqu'à Skype, pour organiser des visioconférences avec une caméra. Selon les marques, de dix à soixante applications seront disponibles.

Ventes

D'après l'institut GfK, fin 2009, les télés connectées représentaient en France 6 % des ventes d'écrans. Pour le syndicat des constructeurs Simavelec, cette part passera à un quart des ventes en 2010 (soit 200.000 appareils), et à deux tiers dès 2011.