Sur Chatroulette, un garçon a plus de chance de croiser un pénis que de rencontrer une fille

INTERNET 20minutes.fr a testé le site de chat vidéo aléatoire et livre son verdict, chiffres à l'appui...

Julien Ménielle et O. R.

— 

Capture d'écran d'un chat video sur le site Chatroulette.
Capture d'écran d'un chat video sur le site Chatroulette. — DR
Chatroulette. La roulette russe version chat vidéo. Le principe est simple: on branche sa webcam, on clique et on se retrouve connecté avec un inconnu, quelque part dans le monde. Le site, lancé par un jeune Russe de 17 ans fin 2009, connaît un succès exponentiel, avec une vingtaine de milliers de connectés quotidiens.

Et déjà les critiques fusent: les pervers côtoient les mineurs, on risque de tomber nez à nez avec un pénis en gros plan à tout bout de champ et certains veulent interdire le site «aux moins de 18 ans, aux cardiaques et aux personnes âgées». 20minutes.fr a voulu mettre un peu d'objectivité dans tout ça. Car les chiffres ne mentent pas.

Un univers qui fait mâle

Deux journalistes, un garçon et une fille, ont testé Chatroulette, chacun dans leur coin pendant une heure, et ont scrupuleusement noté leurs rencontres. Le résultat est édifiant.

Première constation, Chatroulette est un univers majoritairement mâle. Notre journaliste masculin y a croisé 53 garçons pour 5 filles, tandis que sa consoeur a rencontré 21 garçons et 2 filles.

«Show me your boobs»

Ce qui nous amène directement à la deuxième constatation. Si un garçon croise deux fois et demi plus de monde qu'une fille dans le même temps de connexion, c'est que ses échanges durent bien moins longtemps. Un visage masculin apparaît, et l'interlocuteur mystère clique sur Next 57 fois sur 58. Soit une seule conversation en une heure.

Pour une jeune femme, le tarif passe à 15 affronts pour 8 conversations. Mais quelles conversations... Avec des interlocuteurs essentiellement adolescents et maîtrisant plus ou moins l'Anglais, la discussion oscille entre drague lourde et simple panneau «Show me your boobs» (montre-moi tes seins).

5 filles, 6 pénis

Gentillet, direz-vous. Patience, le meilleur arrive. Car si sur 58 rencontres, notre testeur masculin n'a croisé que 5 filles, il a en revanche eu l'occasion d'admirer pas moins de 6 pénis malmenés par leur propriétaire, et en gros plan. Un spectacle auquel sa collègue n'aura assisté qu'une seule fois. Mais mathématiquement, moins on croise de monde, moins on croise de...

Bref, sans faire de la statistique pointue, on peut dégager quelques tendances. Chatroulette, comme son créateur, est un univers plutôt adolescent. Du coup, le réseau possède toutes les caractéristiques du bel âge de l'acné: les garçons ne savent pas trop comment s'y prendre avec leurs hormones, et encore moins avec les filles. Et du coup, ils ont une fâcheuse tendance à se tripoter. Sauf qu'en l'occurrence, tout se passe devant une caméra.

Heureusement, Chatroulette, ce n'est pas que solitude et perversion. C'est aussi joie et rires partagés.



Et vous, Chatroulette, vous avez testé? Allez y faire un tour et revenez nous raconter vos expériences et nous donner vos impressions dans les commentaires ci-dessous