Facebook salue les filles qui ont inscrit la couleur de leur lingerie dans leur statut

INTERNET Les dirigeants du réseau social américain reconnaissent que la vitesse de diffusion du message a été impressionnante. Mais rappellent les précédents...

Alice Antheaume

— 

Capture d'écran d'un statut Facebook qui affiche la couleur de soutien-gorge sur le réseau social
Capture d'écran d'un statut Facebook qui affiche la couleur de soutien-gorge sur le réseau social — DR

Depuis quelques jours, les filles de Facebook ont affiché la couleur de... leur soutien-gorge directement dans leur statut. Chaîne virale pour défendre une noble cause (le cancer du sein)? Ou simple blague?

20minutes.fr a posé la question aux dirigeants américains de Facebook, le réseau social aux 350 millions d’inscrits. «Ce qui est vraiment unique, c’est que le phénomène est parti d’un utilisateur ou d’un groupe d’utilisateurs, pas d’une entité officielle». La preuve, selon Facebook, qu’une «seule voix peut éveiller les consciences et provoquer une réaction en cascade parmi des millions d’utilisatrices de Facebook».

Selon le blog Bienbienbien.net, «c’est peut-être le mème plus global de l’histoire de l’Internet, celui qui a touché le plus de monde en un minimum de temps.»
 
>> Un mème, c'est quoi? Les explications en vidéo de 20minutes.fr



Origine indéterminée


Mais le mystère demeure: Facebook reconnaît ne pas savoir exactement d’où est partie cette campagne, baptisée aux Etats-Unis «bra status» (statut soutien-gorge). Les associations américaines dédiées à la lutte contre le cancer du sein, interrogées par CNN, ont confié qu’elles n’étaient nullement à l’origine de cette campagne orchestrée sur Facebook. Mais se réjouissant que cette maladie, dont souffrent chaque année 200.000 Américaines, et qui cause environ 11.000 décès annuels en France, fasse soudain l’objet d’une telle attention.
 
Ce n’est pas la première fois que les statuts des utilisateurs servent d’outils de communication, rappelle Facebook à 20minutes.fr. Le 3 septembre dernier, des membres de Facebook ont apporté leur soutien à Barack Obama en inscrivant la même phrase dans leur statut pour dire ce qu’ils pensaient de la réforme de la santé américaine: «Personne ne doit mourir parce qu’il ne peut pas se payer de couverture santé (...) Si vous êtes d’accord, postez cette phrase dans votre statut». «Au final, plus de 800.000 statuts ont été écrits ce jour-là avec le terme “réforme de santé”», concluent les dirigeants de Facebook. Une belle performance.

Avez-vous vu passer ce phénomène sur Facebook? Qu'en pensez-vous?