Nicolas Sarkozy ne veut pas que Google pille le patrimoine français

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Même si le président français n’a pas explicitement cité Google, tout le monde aura compris l’allusion de Nicolas Sarkozy hier à Geispolsheim:

Le Chef de l’Etat a ainsi déclaré:

“Il n’est pas question de nous laisser déposséder de notre patrimoine au bénéfice d’un grand opérateur aussi sympathique soit-il, aussi important soit-il, aussi américain soit-il”

Ce n’est pas la première fois que Google est attaqué sur ses numérisations à grande échelle, et Sergey Brin avait encore dû se justifier en octobre dernier dans le New York Times sur la question:

“Cet accord vise à rendre disponibles contre paiement ou gratuitement avec publicité des millions de livres épuisés mais toujours sous copyright, la majorité des revenus revenant aux ayant-droits, qu’ils soient auteurs ou éditeurs.”

La question de la numérisation des patrimoines nationaux se pose depuis plusieurs années, et on se souvient de l’annonce du contre-projet franco-allemand “Quaero” en 2005, qui avait échoué faute de financements suffisants. [Reuters] Crédit image: Downing Street