Coolpix S70, au doigt et à l'oeil

Christophe Séfrin

— 

Boutons, touches, molettes... le Nikon Coolpix S70 a tout supprimé. Seul subsiste sur cet élégant compact numérique 12 mégapixels un simple déclencheur. Car le S70 a fait le choix du tout tactile. Réglages, zoom, modes de prises de vue, chaque fonction passe par le large écran Oled de 3,5'' (8,9 cm) qui recouvre la façade arrière de l'appareil. Déconcertant au premier abord.

Pourtant, quelques minutes suffisent pour apprivoiser le S70 : tapoter « Home » pour accéder au menu général, ou « Info » pour que l'écran révèle de multiples icônes. Flash, détection de visages, correction d'exposition, suivi de sujet, mode rafale, balance des blancs, ISO (jusqu'à 6 400 en pleine résolution)... Autant de curseurs sur lesquels le photographe peut rapidement jouer. Et de façon intuitive. Le S70 pourrait presque supporter la comparaison avec l'écran tactile d'un iPod Touch : faire défiler ses photos en glissant son index de droite à gauche, zoomer en écartant pouce et index est possible, ce qui est très appréciable. Même un accéléromètre est embarqué. Testé durant une semaine, le petit compact que Nikon voudrait destiner aux geeks se révèle adapté au grand public. Lumineux, même au soleil, son écran tactile est loin d'être gadget, même si le zoom, trop saccadé, est à revoir. Les photos réalisées s'avèrent très respectables et profitent d'une bonne stabilisation. Bonus : un mode vidéo HD (720p), hélas dépourvu d'une connectique HDMI. Le prix, fixé à 299 euros, n'a pas à rougir de la concurrence. W