Le divorce d'Orange et Apple acté

— 

Le smartphone d'Apple en exclusivité chez Orange, c'est bel et bien fini... pour au moins les trois prochaines années. L'opérateur et le constructeur américain ont annoncé hier avoir pris cette décision d'un commun accord. A l'avenir, seules des exclusivités sur trois mois pourront être nouées lors d'un lancement d'un nouveau modèle, à l'image de ce qui existe déjà avec d'autres fabricants. Un délai jugé « acceptable » par l'Autorité de la concurrence. Depuis le mois d'avril, SFR et Bouygues Telecom vendent l'iPhone, après que l'instance a cassé l'exclusivité de cinq ans liant les deux acteurs. En février 2009, la cour d'appel de Paris avait confirmé la décision.

Apple et Orange espèrent ainsi échapper à de lourdes amendes, en évitant que l'Autorité de la concurrence ne se prononce sur le fond en janvier. En revanche, l'opérateur français a décidé de maintenir son pourvoi en cassation contre la décision de l'Autorité, laquelle étant fondé « sur des éléments de droit qui sont contestables ». W