Visiophonie pour tous

Christophe Séfrin

— 

Chute libre. Depuis le début de l'année, les ventes de webcams dévissent, avec des volumes en baisse de plus de 20 %. L'effet crise ? Non, « le marché diminue de 20 à 30 % par an », constate-t-on chez Logitech, un des leaders du secteur. A qui la faute, alors ? Représentant 64 % des ordinateurs vendus selon l'institut Gartner, les PC portables, qui incluent tous une webcam, sont sans doute une des raisons de cette désaffection. Mais selon Logitech, les responsables sont « les logiciels de visiophonie, trop complexes à installer et à utiliser ». Légitime qu'avec ses 40 % de parts de marché, le constructeur suisse réagisse.

Sa solution pour redonner des couleurs aux ventes de webcams et convaincre les 50 % de Français non équipés s'appelle Vid : un petit logiciel désormais fourni avec toutes les caméras du fabricant (ou téléchargeable sur logitech. com/vid), qui veut simplifier les conversations vidéo.

Constat après test : Vid s'installe en trois clics sur PC ou Mac et se montre immédiatement opérationnel. Un système d'invitations permet de proposer à ses contacts de l'adopter. Après une offre d'essai gratuite de quatre semaines si l'on ne possède pas de webcam Logitech, Vid est facturé 50 euros à vie. « Le plus simple reste de s'acheter une de nos webcams, vendues à partir de 15 euros », préconise le constructeur. C.Q.F.D....

Simple, voire simpliste, Vid affiche les contacts de l'utilisateur sous forme de vignettes photo aux bords bleus en cas de disponibilité. Un clic suffit alors à lancer l'invitation. La fluidité des conversations vidéo se distingue, même en plein écran et avec un petit débit Internet. Autre bon point, l'absence d'écho en audio. Seul bémol, Vid est un peu gourmand en ressources machine. W