La 3D va crever l'écran de nos ordinateurs

Christophe Séfrin

— 

Bienvenue dans la troisième dimension. D'ici à la fin du mois, il sera possible de profiter de jeux vidéo ou de longs métrages en relief sur l'écran de son PC grâce à NVIDIA et à son système baptisé « 3D Vision ». Pour le créateur de cartes graphiques, le procédé n'est pas neuf mais il ne pouvait trouver d'applications commerciales tant que les écrans d'ordinateur n'étaient pas optimisés pour la 3D.

Concrètement, pour obtenir un effet de 3D dite « stéréoscopique », chaque oeil doit recevoir de façon alternative soixante images par seconde. C'est ce que permettront les nouveaux écrans 120 Hz, deux fois plus réactifs. « D'ici à trois ans, ils seront tous 120 Hz », assure Luciano Alibrandi porte-parole de NVIDIA. Pour l'heure, pas trop le choix : en attendant Viewsonic, seul Samsung lance son moniteur 3D Ready, le 2233RZ, également compatible 2D pour un usage classique. Il faudra lui associer des lunettes conçues par NVIDIA. L'ensemble devrait s'afficher à moins de 500 euros. Côté ordinateur, un PC équipé d'une carte GeForce 8 800 GT, au minimum, fera l'affaire. A l'arrivée, le spectacle est grandiose. Les dragons de « World of Warcraft » s'échappent carrément de l'écran. Trois cents jeux sont déjà compatibles, le système 3D Vision opérant automatiquement la conversion de nombreux titres anciens. « L'idée est de démocratiser la 3D sans devoir racheter tous ses jeux », explique-t-on chez Samsung. Par contre, seuls les films tournés en 3D, avec deux caméras, tel Voyage au centre de la Terre, apparaîtront en relief. Le monde médical pourrait être la prochaine cible. W