Les spams polluent la Terre autant que les boîtes mails

ENVIRONNEMENT Une étude a calculé leur empreinte carbone...

Julien Ménielle

— 

Signal Spam, le site qui aide l'internaute à éliminer le fléau du web.
Signal Spam, le site qui aide l'internaute à éliminer le fléau du web. — no credit

Qu'est-ce qui pollue autant qu'1,6 million de tours de la Terre en voiture? Les spams. Car en plus de pourrir vos boîtes mails (et vos existences), les fâcheux indésirables entraînent chaque année une consommation électrique estimée à 33 milliards de kilowatts-heure, soit l'énergie consommée par 2,4 millions de foyers américains.

Difficile à croire, quand on sait que les émissions de CO2 associées à un spam sont de l'ordre de 0,3 gramme de gaz à effet de serre. Mais rapporté aux 62 mille milliards de spams émis en 2008, on comprend pourquoi le chiffre atteint de tels sommets.

Le tri et la suppression manuelle

Selon l'étude, menée par le groupe Mc Afee, qui commercialise des logiciels antivirus, mais aussi de filtrage des spams, 80% de l'activité électrique liée aux courriers indésirables vient de leur tri et de leur suppression manuelle. Il est donc facile d'en déduire que leurs produits vont sauver la planète.

De là à imaginer que c'est là le seul objet de cette étude éco-responsable, il y un pas qu'il serait bien vil de franchir. Car le document conclut également que «le filtrage du spam est efficace, certes, mais s'attaquer au problème à la source est bien plus efficace». Il n'y a donc plus qu'à attendre que la source se tarisse.