Prêt pour les travaux d'Hercules

Christophe Séfrin

— 

Dans la bataille autour des PC ultra-portables (500 000 ventes en France en 2008), les fabricants avancent sur un terrain déjà fortement encombré. Pour se démarquer, le constructeur de périphériques Hercules avait lancé l'eCafé EC-900 l'automne dernier, dont il propose une évolution. Outre une mémoire vive doublée à 1 Go, il est désormais proposé aussi avec Windows XP. Pour le reste, le credo est le même : une approche très grand public. Cet élégant portable dispose ainsi de son propre bureau, avec des applications regroupées par univers : Communiquer, Jouer, etc. Pratique à défaut d'être sexy, ce menu est désactivable en deux clics, le classique bureau Windows retrouvant sa place.

La marque propose également un espace de stockage en ligne de 30 Go. Gratuit la première année, puis facturé 30 euros par an, il étend la mémoire de l'ordinateur, un peu faible avec ses 60 Go. Un bémol, on ne peut accéder à ces fichiers que par un eCafé. Dommage aussi, l'absence de logement pour carte 3G, contraignant l'utilisateur voulant surfer sur Internet à utiliser une clé 3G. Malgré tout, cet ultraportable très réactif possède de vraies singularités : une excellente autonomie de 7 h en bureautique et de 4 h 30 en lecture vidéo continue, et un écran dont la luminosité sera un plus en extérieur. Dernier atout, son prix : moins de 300 euros. ■