Confinement : Google Maps permet de connaître en temps réel la fréquentation des transports en commun

OUTIL Les voyageurs doivent renseigner le niveau de fréquentation qu’ils observent pendant leur voyage

20 Minutes avec agence

— 

Google Maps teste le paiement de stationnement intégré
Google Maps teste le paiement de stationnement intégré — Geeko

Dans ce contexte de reconfinement, Google a prévu de mettre en place de nouvelles fonctionnalités sur Google Maps. Elles interviendront dans une prochaine mise à jour déployée à la fin du mois de novembre. Elles permettront d’afficher des données relatives à l’épidémie de coronavirus sur la carte, assure Numerama.

Mais le géant américain précise que son service de cartographie et de navigation propose déjà un outil adapté à la crise que nous traversons. Il est notamment possible de connaître l’affluence en temps réel dans les transports en commun. Ce service est déjà disponible depuis l’an passé mais trouve peut-être une plus grande pertinence durant le reconfinement. En effet, les transports en commun sont une source d’anxiété pour les Français qui préfèrent les moyens de transports individuels comme le vélo.

C’est aux voyageurs de donner les informations

Ainsi, on peut connaître « l’affluence en direct de la ligne de bus, métro et train que l’utilisateur souhaite emprunter ». Les données transmises ne concernent plus seulement la fréquentation au niveau de la station. Toutefois, ce service est collaboratif. Pour qu’il fonctionne, il faut que les voyageurs renseignent le niveau de fréquentation qu’ils observent pendant leur voyage.

A la fin du mois, Google s’apprêtera à améliorer les informations relatives à l’épidémie de coronavirus. Depuis septembre dernier, on peut afficher un calque qui indique, sur la carte, le nombre moyen de nouveaux cas pour 100 000 personnes sur une semaine. A compter de la prochaine mise à jour, le nombre de cas de personnes ayant été atteintes du coronavirus depuis le début de l’épidémie s’affichera également. On trouvera aussi des liens d’informations renvoyant vers des sources officielles précise Numerama.

Par ailleurs, le degré de propagation ne s’affichera qu’au niveau national. Il n’y aura pas de données sur le nombre de cas dans sa région ou sa zone, comme cela est possible dans d’autres pays. « Cela sera au niveau du pays pour l’instant, et il n’y a pas encore de date prévue pour un affichage plus fin », a confirmé Google à Numerama.