Le bug de « Zelda » n'était pas une légende

- ©2008 20 minutes

— 

Après avoir été attaquée par les puces, la Wii est trahie par ses bugs. En exploitant une faille découverte dans « Zelda », des hackers ont en effet trouvé un moyen de reprogrammer la Wii et d'y installer une nouvelle chaîne « non officielle », simplement avec le DVD original du jeu, une carte SD et un pack de logiciels gratuits téléchargeables sur les forums. Il est alors possible de lancer des imports, des DVD-R, des jeux et des applications amateurs, ou d'installer un émulateur (non officiel) de GameBoy.

Nintendo, qui n'a cessé de compliquer la tâche des « poseurs de puces » en modifiant plusieurs fois l'architecture interne de la console, n'a pas tardé à réagir à cet « exploit logiciel », qui risque de démocratiser un peu plus le piratage des jeux Wii. Le fabricant distribue désormais, via la connexion Internet de la Wii ou par l'intermédiaire des jeux récents, une nouvelle mise à jour. Celle-ci améliore le fonctionnement de la console, empêche en théorie l'utilisation de la faille « Zelda » et installe de nouveaux patchs antipiratage. Mais des forums expliquent déjà comment la bloquer ou l'annuler. Le jeu du chat et la souris continue.