Play Store : Google a retiré 98 % des applis qui collectaient les données d’appels et de SMS en 2019

CYBERSÉCURITÉ Les 2 % restants sont des applications ayant besoin de ces données pour fonctionner correctement

20 Minutes avec agence

— 

Google Play Store (illustration).
Google Play Store (illustration). — NEWSCOM/SIPA

Google poursuit son travail de sécurisation de sa plateforme d’applications. Le géant américain a déclaré ce mardi avoir retiré du Play Store 98 % des applications qui collectaient les données d’appels et de SMS des utilisateurs, rapporte Clubic.

Le chiffre a été communiqué dans un billet de blog intitulé « Comment nous avons combattu les mauvaises applications et les développeurs malveillants en 2019 ». Google y explique qu’il a banni les applications qui conservaient ces données sans raison ou s’en servaient à des fins malhonnêtes.

Un « bug bounty » lancé pour le Play Store

Selon Google, les 2 % d’applications restantes qui récupèrent ces données personnelles sont les programmes qui en ont besoin pour fonctionner. La firme assure aussi avoir bloqué 790.000 applications qui violaient ses règles de confidentialité et de respect des données avant leur mise à disposition sur le Play Store.

En 2019, Google s’est engagé à faire de sa plateforme un lieu plus sûr pour les utilisateurs. Après avoir été touché par de nombreux malwares en 2018, Android a bénéficié de nombreuses mesures et mises à jour de cybersécurité. En septembre 2019, Google a même lancé un programme de « bug bounty » pour récompenser toute personne trouvant une faille ou une violation de ses règles dans des applis comptant plus de 100 millions de téléchargements.