«Un jeu qui ravira la majorité des fans de Star Wars»

JEUX VIDEO Un fan de Star Wars raconte son expérience du «Pouvoir de la Force»

Recueilli par Joël Métreau

— 

"Star Wars : Le Pouvoir de la force"
"Star Wars : Le Pouvoir de la force" — LucasArts
Charles 22 ans, alias Chasky, collabore à «Star Wars Universe» , un site français de fans de «La Guerre des étoiles» . A l'occasion de la sortie de «Star Wars: Le Pouvoir de la force» (sur PlayStation 3, Xbox 360, Wii, PS2, Nintendo DS et PSP ), le 19 septembre, il raconte ses premières impression du jeu.

Qu'avez-vous pensé de «Star Wars: Le Pouvoir de la force»?
Il s'agit du meilleur jeu basé sur la licence Star Wars depuis «Star Wars: Knights of the Old Republic», sorti en 2003. Les éditeurs ont souvent tendance à utiliser abusivement la licence Star Wars pour sortir des jeux médiocres, ce qui a d'ailleurs été récemment reconnu par la société LucasArts elle-même! «Star Wars: Le Pouvoir de la Force» sort de cette logique et propose de superbes graphismes, une excellente bande-son et une bonne jouabilité, même si les niveaux sont relativement linéaires et que le gameplay n'est pas particulièrement subtil. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'il ravira la majorité des fans de Star Wars. Cela n'en fait pas pour autant un hit incontournable pour tous! Les joueurs non-fans risquent d'être rebutés par certains défauts, comme des bugs récurrents, une difficulté mal dosée et surtout par la durée de vie du titre, qui s'annonce très faible.

Pourquoi ce jeu est-il tellement attendu par les fans de «Star Wars»?
D'abord et avant tout parce que LucasArts a remarquablement communiqué sur ce titre, grâce à une campagne marketing parfaitement orchestrée. Ensuite parce qu'il permet de prendre le contrôle d'un personnage atypique : l'apprenti secret de Dark Vador. Ce personnage, qui se situe donc du côté des méchants, dispose d'immenses pouvoirs et s'en sert dans le jeu pour, schématiquement, anéantir tous les témoins de ses actes. LucasArts, pour réussir ce tour de force, a combiné différentes technologies qui permettent une gestion particulièrement réaliste de la physique, des matériaux et du comportement des ennemis. C'est une vraie démonstration technique et les fans sont ravis de voir que LucasArts, comme dans les années 1980-19990, se situe à la pointe en matière de création et d'originalité.

L'histoire de «Star Wars: Le Pouvoir de la force» est également susceptible de leur plaire...
Les fans sont intéressés par l'aspect scénaristique du titre. Entre l'Episode III et l'Episode IV de la saga Star Wars, il existe 19 ans de quasi-vide chronologique pendant lesquels les fans aimeraient bien savoir ce qui se trame. Ce jeu apporte une réponse partielle, qui sera également complétée par une série TV prévue pour 2010.
Comment la franchise Star Wars parvient-elle à ne pas s'essoufler?
Parce que Star Wars, quoiqu'on en dise, a toujours été une franchise, sinon destinée aux enfants, du moins qui leur parle plus qu'aux adultes. Que ce soit avec la première ou la seconde trilogie, et maintenant, le film d'animation «The Clone Wars», ce sont les enfants et adolescents qui ont toujours constitué le coeur de cible de la franchise. Lorsque chacune de ces générations de spectateurs grandit, elle se tourne vers des oeuvres Star Wars plus matures. Parfois, elle décroche en se lamentant sur la pauvreté de la génération suivante. C'est ainsi que beaucoup des fans les plus vieux n'ont pas apprécié la nouvelle trilogie, ou que ceux qui ont découvert Star Wars avec cette seconde trilogie ne sont pas particulièrement emballés par «The Clone Wars». Mais en s'adressant aux enfants et adolescents, Star Wars est assurée de se renouveler, quitte à se couper de sa base de fans la plus ancienne.