VIDEO. Galaxy Fold: On a testé le smartphone pliable de Samsung qui sera vendu 2020 euros

SMARTPHONE « 20 Minutes » a pu passer un peu de temps en compagnie du Galaxy Fold, le smartphone pliable de Samsung qui sera disponible en France à partir du 2 mai pour 2020 euros

Christophe Séfrin

— 

Le Galaxy Fold de Samsung lancé en France le 2 mai à 2020 euros.
Le Galaxy Fold de Samsung lancé en France le 2 mai à 2020 euros. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Annoncé fin février, le Galaxy Fold fut l’une des vedettes du salon Mobile World Congress de Barcelone.
  • « 20 Minutes » a pu prendre en main et tester le premier smartphone pliable qui sera lancé en France le 2 mai.
  • Vendu 2020 euros, le terminal semble prometteur, notamment pour les usages photo et vidéo.

Exposé au salon Mobile World Congress de Barcelone, le Galaxy Fold de Samsung était resté sagement sous sa vitrine de protection. Frustré de n’avoir pu le toucher, 20 minutes attendait avec impatience ce mercredi, que le constructeur sud-coréen annonce le lancement en France de son nouveau joujou techno.

C’est chose faite pour le 2 mai prochain. Et nous avons pu le prendre en main de longues minutes durant… Plus longtemps, même que son futur rival, le Huawei Mate X, qui n’arrivera dans les rayons que fin 2019. Voici nos premières impressions.

Une double épaisseur, mais pas une brique…

On s’y attendait, le Galaxy Fold est assez épais. Ce ne sera « une brique », comme certains ont pu le décrire, mais un smartphone à double épaisseur.

La double épaisseur du Galaxy Fold, comme un petit portefeuille.
La double épaisseur du Galaxy Fold, comme un petit portefeuille. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
Le Galaxy Fold de Samsung dispose d'un écran souple pliable de 7,3 pouces.
Le Galaxy Fold de Samsung dispose d'un écran souple pliable de 7,3 pouces. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Son format assez longiligne déroute un peu, mais son poids (que Samsung n’a pas communiqué) ne semble pas excessif.

Malgré sa double épaisseur, le Galaxy Fold reste discret à l'oreille.
Malgré sa double épaisseur, le Galaxy Fold reste discret à l'oreille. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

En façade, l’écran super Amoled de 4,6’’ déçoit un peu : l’affichage reste concentré sur une petite partie de l’écran seulement, laissant apparaître de larges bordures noires en haut et en bas, et des bords assez marqués sur les côtés. Rien à voir avec l’affichage pratiquement à bords perdus des derniers Galaxy S10 du constructeur. En haut, à droite, un petit capteur photo pour prendre des selfies lorsque le smartphone est fermé*

Une pliure qui ne dérange (presque) pas

La magie opère lorsque l’on ouvre le Fold comme un livre. L’opération s’effectue avec souplesse, sans à-coups. Le terminal dévoile alors son écran de 7,3’’/18,54 cm Infinity Flex et l’on est assez bluffé. Par le format, forcément, mais aussi par la qualité d’affichage : la dalle souple dite « Dynamic Amoled » offre tous les avantages de la technologie OLED. Soit des contrastes infinis, des couleurs chaudes et une absence de temps de réponse qui s’annonce ici très engageante pour le jeu vidéo.

Constat cependant : la fameuse « pliure » que certains avaient cru déceler est bel et bien présente. Interrogé sur ce point par 20 Minutes, Samsung France ne dément pas, mais précise que ce marquage est invisible lorsqu’on regarde la tablette avec un angle de vue normal. Certes, mais dès que l’on incline le Galaxy Fold vers l’avant ou l’arrière et que l’on joue un peu avec les reflets, ce léger marquage peut apparaître.

La pliure au centre de l'écran peut parfois être légèrement visible.
La pliure au centre de l'écran peut parfois être légèrement visible. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Autre question qu’on est en droit de se poser : à force d’être ouvert et fermé, l’écran géant du Fold ne risque-t-il pas de s’user en son centre ? Réponse de Samsung : les tests réalisés permettent d’effectuer jusqu’à 200.000 pliages au moins. Ce qui correspondrait à une durée de vie de 5 ans à raison de 150 ouvertures/fermetures quotidiennes… Présents en haut, à droite de l’écran, les capteurs intérieurs dédiés aux selfies** restent discrets.

Du potentiel en divertissement

Quelques minutes d’usage permettent de prendre conscience du potentiel de séduction du Fold pour la navigation. Nous avons ainsi pu parcourir la home page de 20minutes.fr et constater que le confort de lecture s’invitait vraiment à bord. Sinon pour la vidéo ou pour le jeu qui vont proposer une meilleure immersion qu’avec un simple smartphone, une application de guidage GPS comme Google Maps semble trouver ici un véritable écrin. D’autant que le Fold bénéficie d’un mode « Continuité » : il est possible de lancer une application sur le grand écran, puis de refermer le Fold tout en retrouvant son appli ouverte sur l’écran en façade du smartphone.

Les possibilités de visée en photo avec le Fold risquent de faire des émules...
Les possibilités de visée en photo avec le Fold risquent de faire des émules... - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Les possibilités en photo du Fold semblent elles aussi très engageantes : grand écran ouvert, on bénéficie de la même qualité des capteurs photos que ceux du Galaxy S10***, mais cette fois, les possibilités de visée sont absolument exceptionnelles.

Le Galaxy Fold bénéficie du même arsenal photo que le Galaxy S10.
Le Galaxy Fold bénéficie du même arsenal photo que le Galaxy S10. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Petite pensée pour tous ceux qui prennent des photos avec leur tablette numérique… sans que la qualité ne soit au rendez-vous.

Un joujou techno qui reste un produit de luxe

Si cette prise en main n’a évidemment aucune valeur de test, le Galaxy Fold dégage une assez bonne impression. Il faudra évidemment découvrir les nouveaux usages qu’il peut offrir, tant en mobilité qu’en mode sédentaire. Qu’adviendra-t-il par exemple de nos tablettes numériques, lorsque ces fameux smartphones pliables s’inviteront dans nos poches ? Pour l’heure, le choix du double écran interne du Fold semble plus judicieux que celui fait par Huawei et son futur Mate X. Le concurrent de Samsung a en effet collé son écran souple sur l’extérieur de son smartphone qui devient, de facto, très fragile. Reste qu’il faudra quand même débourser 2020 euros pour s’offrir ce qui reste, avant tout, un super téléphone portable…

* 10 mégapixels (f/2,2).

** 10 mégapixels (f/2,2) + 8 mégapixels (f/1,9).

*** 16 mégapixels ultra grand-angle (f/2,2) + 12 mégapixels grand angle (f/1,5 – 2,4) + zoom optique 2x 12 mégapixels (f/2,4).