Les ventes de lucarnes dopées au ballon rond

Christophe Séfrin - ©2008 20 minutes

— 

Dans l'équipe des fabricants de téléviseurs, on annonce déjà de bons scores avec le coup d'envoi de l'Euro 2008 de Football. « Le contexte est très favorable, il existe toujours une association étroite entre événements sportifs et ventes de téléviseurs », confirme Luc de Saint-Elie, responsable nouvelles technologies chez Panasonic. Et côté sports, l'année 2008 est musclée avec l'enchaînement du tournoi de Roland-Garros, de l'Euro 2008, du Tour de France et des JO de Pékin. Du coup, les spectateurs n'ont pas attendu pour s'équiper. D'après l'institut GfK, les ventes d'écrans plats ont bondi de 30 % au mois de mai 2008 et franchiront les 50 % d'augmentation en juin, pour atteindre 740 000 appareils vendus au cours des deux mois.

Chez les constructeurs, on croise les doigts, car les performances des Bleus peuvent influer sur les ventes de téléviseurs jusqu'au dernier moment. « Lors du dernier Mondial, celles-ci étaient au plus fort avant la compétition. Elles sont retombées lors du passage à vide des Bleus, puis ont explosé pour leur participation à la finale », rappelle Christophe Chancesnest, chef de groupe marketing TV et home-cinéma chez Samsung. Le foot reste le sport de prédilection pour booster le marché des téléviseurs. « On achète plus facilement un écran pour l'équipe de France que pour une finale du 100 m », constate Christophe Chancenest.

En concentrant leurs achats sur une période précise, les consommateurs ne se contentent-ils pas d'avancer un investissement déjà prévu ? « Il y a toujours un petit rééquilibrage après coup », reconnaît Stéphane Curtelin, chef de groupe TV chez Sony. Mais le calendrier 2008 est très favorable. Lorsque la flamme olympique s'éteindra, les constructeurs allumeront déjà celle des cadeaux de fin d'année. « En octobre et novembre, les ventes iront crescendo », précise Stéphane Curtelin. Selon les pronostics, les Français achèteront 6 millions de téléviseurs cette année, contre 5 millions l'an passé.