Nokia lance N-Gage, sa plate-forme de jeux vidéo

Joël Métreau - ©2008 20 minutes

— 

N-Gage, le retour. Après l'échec commercial rencontré en 2003 par son portable dédié aux jeux vidéo, Nokia espère bien redorer son blason sur ce marché. Le leader mondial de la téléphonie mobile vient d'inaugurer sa plate-forme N-Gage de distribution de jeux. Dans un contexte de succès des consoles portables (PSP de Sony et DS de Nintendo), le jeu est devenu un secteur porteur pour le multimédia mobile : selon une étude de l'institut GfK, il constitue désormais le deuxième segment du marché en termes de revenus, derrière les sonneries pour portables.

Signe que les temps changent, Nokia a conclu, pour sa plate-forme N-Gage des partenariats avec des éditeurs de jeux comme Gameloft, Glu Mobile ou, plus connu, Electronic Arts. « Et nous pensons en fédérer de nouveaux, qui redoutaient jusqu'ici de dévaloriser leur marque sur le portable, explique Olivier Mas, game business manager du groupe finlandais. Par ailleurs, nous sommes aussi le seul constructeur de mobiles ayant notre propre activité d'édition de jeux. »

A moyen terme, fin 2008, le catalogue de la plate-forme devrait s'étoffer, pour passer de six jeux actuellement à une trentaine, avec des licences comme « Fifa » ou « The Sims ». A l'unité, leur coût est de 6 euros à 10 euros. Pour y jouer, il suffit de télécharger une application sur un des cinq mobiles Nokia compatibles, via le site N-Gage.