«Fake porn»: Pornhub, Twitter et bien d'autres s'engagent contre les fausses vidéos porno

PORNO Les créateurs de ces vidéos utilisent l’intelligence artificielle pour mettre en scène des ébats sexuels de stars ou d’anonymes complètement fictifs…

20 Minutes avec agence

— 

Pornhub (illustration).
Pornhub (illustration). — Prandoni/BFA/Shuttersto/SIPA

Depuis mardi 6 février, les vidéos de « fake porn » ne sont plus les bienvenues sur Pornhub. Une décision prise par de nombreuses autres plateformes comme Reddit, Gfycat et même Twitter, qui bannira les comptes relayant ces vidéos.

>> A lire aussi : VIDEO. Pornhub: Des millions d'utilisateurs touchés par un malware de fraude publicitaire

Le site de vidéos pornographiques s'est engagé à retirer ces contenus factices dès qu'ils leur seraient signalés. « Le contenu non-consensuel est une violation directe de nos termes d’utilisation et il regroupe des contenus comme le ''revenge porn'', le ''fake porn'' ou toute vidéo mise en ligne sans le consentement ou la permission des personnes concernées », a déclaré le porte-parole du site à Motherboard.

Vraies célébrités, fausses vidéos

Le « fake porn » consiste à créer des vidéos pornographiques de toutes pièces en utilisant une intelligence artificielle. Cette dernière permet de mettre en scène des personnes n’ayant en fait jamais tourné les scènes de sexe en question.

C’est une fausse vidéo de l’actrice Gal Gadot qui a mis le phénomène en lumière fin 2017. Le créateur avait publié sa vidéo sur Reddit, inspirant d’autres spécialistes de l’intelligence artificielle et du trucage. Un internaute avait même mis en ligne un outil permettant de générer ce type de production encore plus facilement.