États-Unis: Deux intelligences artificielles ont battu l'homme au célèbre test de lecture de Stanford

TECHNOLOGIE Développées par Alibaba et Microsoft, ces intelligences artificielles ont réalisé une véritable prouesse...

20 Minutes avec agence

— 

Avec de la persévérance, on peut doubler notre vitesse de lecture.
Avec de la persévérance, on peut doubler notre vitesse de lecture. — Frédéric BISSON/Flickr

C'est une première. Deux intelligences artificielles (IA) viennent de battre des humains au célèbre test de lecture de Stanford SQuAD (Stanford Question Answering Dataset), rapporte 01Net

Samsung et Facebook loin derrière

Depuis 2016, de nombreuses universités et entreprises s'affrontent lors de ce test de lecture. Au total, 100.000 questions sont générées à partir de 500 articles aux thématiques diverses issus de Wikipédia. L'objectif est d'évaluer la capacité des machines à traiter de grandes quantités d'information et fournir des réponses précises.

>> A lire aussi : «Hello World»: Le jour où une intelligence artificielle a dévoilé son morceau composé avec Stromae

Cette année, pour la première fois, deux IA ont battu les humains. La première, développée par le géant chinois Alibaba, a obtenu un score de 82,44 tandis que le record humain est de 82,304 pour la même série de questions.  Microsoft arrive juste derrière à quelques centièmes près. Samsung et Facebook sont en revanche loin derrière, respectivement à la 14e et 16e place.

Moins d'intervention humaine

Ces résultats sont à relativiser. Les capacités de lecture des machines sont encore dans l'ensemble inférieures à celles des êtres humains. «Le traitement du langage naturel reste un domaine plein de défis. Nous devons tous continuer à progresser», a précisé Ming Zhou, directeur général adjoint de Microsoft Research Asia.

>> A lire aussi : Une intelligence artificielle peut lire dans nos pensées et recréer des images mentales

Mais ces performances permettent d'envisager que des machines puissent, à l'avenir, lire une grande quantité de textes avant d'en faire un résumé concis ou de retirer seulement quelques informations. «Cela pourrait réduire sans précédent le besoin d'intervention humaine», a confié Luo Si, le directeur des recherches sur le traitement du langage naturel d'Alibaba.