Facebook redonne la priorité à la famille et aux amis dans le fil d'actu

WEB En contrepartie, les contenus des marques et des médias seront moins mis en avant...

P.B. avec AFP

— 

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, en 2013 (illustration).
Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, en 2013 (illustration). — J.CHIU/SIPA/AP

Gros changement de stratégie pour Facebook. Mark Zuckerberg a annoncé jeudi une refonte majeure du fil d’actualité sur lequel naviguent ses plus de deux milliards d’utilisateurs : au cours « des prochains mois », la priorité sera donnée aux contenus partagés par la famille et les amis, au détriment des marques, des médias et autres pages. Mark Zuckerberg dit ainsi vouloir mettre l’accent sur le bien-être des internautes, et sans doute au passage désamorcer les critiques essuyées par Facebook fin 2017.

Combattre la consommation passive

La façon dont Facebook classera les publications dans les prochaines semaines, en mettant en avant les photos, vidéos et statuts publiés par des proches, doit permettre de favoriser les interactions et les relations personnelles entre les utilisateurs, explique à l’AFP John Hegeman, responsable des fils d’actualité au sein du groupe. « C’est un grand changement », souligne-t-il. « Les gens vont en fait passer moins de temps sur Facebook mais cela nous convient parce que cela rendra le temps qu’ils y passent plus précieux et, au bout du compte, cela sera bon pour notre activité. »

Facebook estime par exemple qu’une photo de famille a plus de valeur pour un utilisateur que le clip d’une star ou la publicité d’une marque de vêtements. « Nous pensons que l’interaction entre les personnes est plus importante que la consommation passive de contenus », insiste John Hegeman. Une étude publiée en décembre 2017 avait conclu qu’une utilisation passive des réseaux sociaux était mauvaise pour la santé mentale, alors que des interactions avec nos proches serait beaucoup plus positive.

Baisse du « reach »

Si les utilisateurs devraient apprécier ce changement, les community managers et les experts en digital marketing pourraient bien s’arracher les cheveux. C’est mathématique, Facebook prévient : « Les Pages pourraient voir leur reach [le pourcentage des fans d’une page qui voit un contenu], le temps de visionnage vidéo et le nombre de des visiteurs externes diminuer ». Allez, Facebook aura bien une formule publicitaire à leur proposer.