Quand Waze devient un fléau pour de petites villes américaines

APPLICATION Aux Etats-Unis, des communes se plaignent d’être quotidiennement envahies par des automobilistes suivant un itinéraire indiqué par l’application Waze…

M.F

— 

Application Waze (illustration)
Application Waze (illustration) — Waze

Vous, vous évitez les bouchons, eux, ils vivent un enfer. Aux Etats-Unis, la petite ville de Leonia a décidé de fermer à la circulation une soixantaine de ses rues de 6 à 10 heures du matin et de 16 à 21 heures. La raison est simple : située à quelque centaine de mètres d’une autoroute, la commune se voyait envahie de véhicules aux heures de pointe.

Le coupable de ce tout nouveau phénomène n’est autre que l’application Waze, dont l’algorithme conseille automatiquement un itinéraire bis à ses utilisateurs en cas de bouchons.

>> A lire aussi : Coyote, Waze, Tom-Tom: La police veut pouvoir se «rendre invisible» sur les applications

« Le matin, si je me connecte à mon compte Waze, je peux voir qu’il y a 250.000 utilisateurs de l’application dans les environs. Quand la route principale est saturée, l’appli dirige les voitures vers Leonia et les envoie vers une seconde et une troisième route. Il y a des jours où les habitants ne peuvent même plus sortir de leur allée », raconte le chef de police de la ville au New York Times.

Le quotidien rapporte que d’autres petites villes habituellement calmes sont également victimes de l’algorithme de Waze. Un phénomène qui pousserait certains utilisateurs à rapporter sur l’application communautaire de faux accidents sur leur route, afin d’en écarter les véhicules…