«Il n'y a pas de fracture technologique chez les seniors comme on aurait pu le croire»

SONDAGE La fracture numérique au sein de la population plus âgée semble se réduire petit à petit selon une étude récente...

H.S.

— 

Draguer ou rencontrer un ou une futur.e partenaire grâce à son smartphone? 7% des plus de 5 ans ont sauté le pas.
Draguer ou rencontrer un ou une futur.e partenaire grâce à son smartphone? 7% des plus de 5 ans ont sauté le pas. — VALERY HACHE / AFP

Les idées reçues collent parfois à la peau des personnes âgées : technophobes, ringardes, dépassées par les réseaux sociaux… A l’occasion d’un salon professionnel dédié aux nouvelles technologies pour seniors, une étude vient casser ces clichés. Réalisé par l’institut YouGov pour l’agence marketing Digital Baby Boomer, le sondage* révèle que les plus de cinquante ans sont bel et bien ancrés dans nos sociétés numériques.

>> A lire aussi : Seniors: Cinq idées reçues à combattre

Suréquipés et actifs

« C’est un acquis frappant, l’étude montre qu’il n’y a pas de fracture technologique chez les seniors comme on aurait pu le croire », avance Yves Bozzi, cofondateur de l’agence à l’origine de l’étude. 70 % des plus de cinquante ans en France possèdent un smartphone et un ordinateur et 4 seniors sur 10 possèdent en plus une tablette. Très équipés, 87 % des Français de plus de 50 ans utilisent Internet plusieurs par jour.

>> A lire aussi : Comment les nouvelles technologies ont réinventé les relations entre grands-parents et petits-enfants

Au-delà du simple équipement, les usages des seniors ressemblent aussi à ceux des autres catégories de population souligne Yves Bozzi : « 55 % des sondés font leurs achats sur internet, 44 % fréquentent les réseaux sociaux et plus de 50 % d’entre eux ont recours aux mails ». Une communication facilitée qui séduit de plus en plus de personnes âgées isolées qui souhaitent échanger avec leurs proches.

Les institutions administratives, les services d’aide à la personne ou les agences de voyage se sont aussi adaptées aux besoins et aux attentes des seniors en ligne. « Au fur et à mesure, le message s’est adapté à cette cible », poursuit l’expert en marketing.

Sites de rencontres spécialisés

Autre enseignement de ce sondage plus étonnant encore : 8 % des personnes ayant répondu à l’étude fréquentent des sites de rencontres et ce, peu importe l’âge puisqu’ils sont 9 % à le faire chez les 70-74 ans et 8 % pour les plus de 75 ans. «Il y a énormément de remariages au sein de cette population et l’offre en la matière s’est étoffée » analyse Yves Bozzi. Plus sécurisés et proposant des profils validés, ces sites diffèrent de ceux dédiés aux trentenaires.

>> A lire aussi : Seniors: Le sexe épanoui double le risque d'accident cardiovasculaire chez les hommes

Dernière donnée éclairante, l’apport économique et professionnel d’internet pour les sondés. En cas de baisse de revenus et de nécessité, 4 seniors sur 10 se disent prêts à utiliser internet pour trouver un emploi d’appoint. Idem pour obtenir des informations sur les droits de succession et la défiscalisation.

* L’enquête a été réalisée sur 1.003 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 50 ans et plus. Le sondage a été effectué, sur le panel propriétaire YouGov France, du 27 au 30 octobre 2017, selon la méthode des quotas.