Rose McGowan provoque des changements dans la modération de Twitter

POLEMIQUE Un hashtag a émergé pour dénoncer les choix de modération de Twitter et son fondateur a réagi…

O. P.-V.

— 

Le directeur général de Twitter, Jack Dorsey.
Le directeur général de Twitter, Jack Dorsey. — R.ASKEW/REX/SIPA

Les accusations autour du producteur hollywoodien Harvey Weinstein ont eu une conséquence inattendue. Le PDG de Twitter, Jack Dorsey, a expliqué ce samedi que le réseau social va avoir « une position plus agressive dans [ses] règles et la manière de les appliquer ».

Le rapport avec Weinstein, soupçonné de multiples viols et agressions sexuelles sur des actrices, c’est l’émergence sur le site de micro-blogging d’un hashtag #WomenBoycottTwitter (« Les femmes boycottent Twitter »).

En soutien de Rose McGowan

La colère de nombreux internautes contre la plate-forme, qui a provoqué la réaction de Jack Dorsey, vient de la suspension temporaire du compte de l’actrice Rose McGowan, l’une des premières à avoir accusé le producteur américain.

TWITTER HAS SUSPENDED ME. THERE ARE POWERFUL FORCES AT WORK. BE MY VOICE. #ROSEARMY #whywomendontreport

A post shared by Rose McGowan (@rosemcgowan) on

Rembobinons : le profil de la comédienne a été inaccessible pendant 12 heures jeudi, après qu’elle a partagé plusieurs mails compromettant pour Harvey Weinstein, dont un contenant un numéro de téléphone. C’est la justification de Twitter (qui ne s’exprime habituellement pas sur les cas individuels), dans une série de messages publiés jeudi : « Nous tenons à expliquer que son compte a été temporairement suspendu car l’un de ses tweets incluait un numéro de téléphone privé, ce qui viole nos conditions d’utilisation. Le tweet a été supprimé et son compte a été débloqué. »

Les nouvelles règles effectives « dans les prochaines semaines »

Le réseau social a ajouté vouloir être « plus explicite quant à [ses] conditions et décisions dans le futur ». Mais l’explication n’a pas suffit. Entre jeudi soir et vendredi, #WomenBoycottTwitter s’est retrouvé en « tendance » sur le réseau, étant relayé par plusieurs comédiens célèbres, Anna Paquin, Mark Ruffalo, John Cusack et Alyssa Milano pour soutenir Rose McGowan d’une part, et faire pression sur Twitter, dont la politique de modération fait régulièrement polémique. Jessica Chastain a également interpellé le réseau social.

D’où la série de messages du fondateur de Twitter, obligé de réagir plus vite que prévu face à la fronde. Selon Jack Dorsey, les nouvelles règles de modération porteront notamment sur « les avances sexuelles non-désirées, la nudité non-consentie, les symboles de haine, les groupes violents et les tweets qui glorifient la violence ». Un changement qui sera effectif « dans les prochaines semaines ».