Pique-nique, guerre de hashtags et kits de manif’… L'organisation en ligne des Insoumis à Bastille

POLITIQUE La manifestation organisée par la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon a aussi eu lieu sur les réseaux sociaux…

Olivier Philippe-Viela

— 

Plusieurs élus et représentants de la France insoumise le 23 septembre 2017 à Paris.
Plusieurs élus et représentants de la France insoumise le 23 septembre 2017 à Paris. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
  • Les sympathisants de la France insoumise sont parfaitement rodés sur les réseaux sociaux.
  • Leur organisation leur permet de peser sur Twitter.
  • Le forum Discord dédié sert de relais pour les préparatifs.

On savait que Jean-Luc Mélenchon avait su s’entourer d’une armée d’activistes en ligne au cours de sa campagne pour la présidence de la République en 2017, des fidèles qui ont maintenu leur soutien malgré la défaite et qui ont joué un rôle essentiel dans la tenue de la manifestation contre le « coup d’Etat social » organisée par la France insoumise à Paris ce samedi.

>> A lire aussi : Jean-Luc Mélenchon est-il condamné à être l'éternel opposant du pouvoir?

« Bienvenue copains insoumis. Je termine quelques trucs et je vais aider à finaliser les chars avec l’équipe. La logistique a travaillé toute la nuit jusqu’à maintenant pour terminer les préparatifs de cette marche », écrit « Ticios » sur le Discord des Insoumis, la plate-forme web parfaitement organisée des Insoumis, dans les discussions consacrées au 23 septembre. C’est ici que se décide l’essentiel de la stratégie en ligne des soutiens de Jean-Luc Mélenchon, les initiatives étant lancées indépendamment du parti FI.

La communauté présente sur le forum Discord des Insoumis, forte de près de 15.000 participants au plus fort de la campagne présidentielle, avait notamment accouché du jeu Fiscal Kombat et du site laec.fr, transcription web du programme de Mélenchon. Pour la manifestation du 23 septembre, le cyberactivisme des sympathisants FI a pris plusieurs formes, que 20 Minutes résume ici.

Guerre de hashtags

Vendredi, le terrain a été préparé sur Twitter avec le hashtag #DemainJaiBastille, variation autour d’une private jock insoumise de mars 2017, quand Mélenchon et ses soutiens avaient rempli la place de la République entre autres avec le mot d’ordre « Je peux pas, j’ai Bastille ».

Arrivé en tête des mots-dièse les plus cités pendant plusieurs heures en France, #DemainJaiBastille a subi une « attaque » de soutiens d’Emmanuel Macron et d’En Marche !, également organisés pour faire passer leur message via ce hashtag. Sans grande conséquence pour les Insoumis dont l’organisation et le nombre assurent une force de frappe en ligne sans équivalent parmi les autres formations politiques.

Rebelote ce samedi. Cette fois, c’est #JaiBastille qui est mis en avant sur les réseaux sociaux (il a passé la journée en « top tweet » d’ailleurs). Et même bagarre avec les Macronistes. Mais pas seulement. « Opération du FN sur le #JaiBastille », écrit Hugues à quelques minutes du début de la manifestation.

Capture d'écran d'un fil de discussion des Insoumis sur le forum Discord, le 23 septembre 2017.
Capture d'écran d'un fil de discussion des Insoumis sur le forum Discord, le 23 septembre 2017. - Discord

Pique-nique insoumis retransmis sur Periscope

Comme le relate le Huff Post, plusieurs Insoumis ont décidé d’organiser un pique-nique pré-manifestation pour se rencontrer IRL (« In real life », dans la vraie vie). Le rassemblement s’est préparé là aussi sur le forum Discord, avec plusieurs directs sur Periscope pour retransmettre le moment.

Melenshack.fr pour préparer ses visuels

Mélenshack, c’est la banque d’images des Insoumis, celle qui permet de « briller en société capitaliste ». Chacun peut y déposer sa création visuelle dans l’esprit de la FI. Ces derniers jours, le site a été plus nourri qu’à l’accoutumée en prévision de la marche du 23 septembre.

On y trouve pêle-mêle des affiches toutes prêtes pour défiler (contre Emmanuel Macron, contre Pierre Gattaz, contre le CETA, etc.), des détournements prévus pour les réseaux sociaux, et même un tutoriel pour « imprimer et assembler votre pancarte ! » avec choix du format et du matériau (« Préférez des matériaux légers pour éviter de trop vous encombrer pendant la manifestation, si vous craignez la météo, vous pouvez opter pour des plaques Akilux »).

Conséquence pendant la manifestation, les pancartes originales étaient bien là.

Et évidemment, le Discord Insoumis était représenté avec son propre cortège durant la marche Bastille-place de la République.