IFA 2017: l’intelligence artificielle fait sa cuisine au salon de l’électronique

INNOVATION Google Assitant, Alexa, Cortana… les systèmes d’intelligence artificielle passent à table au salon de l’électronique IFA qui se tient jusqu’à jeudi à Berlin…

Christophe Séfrin

— 

L'enceinte LF-S50G de Sony: en plus de la musique, on peut lui demander la recette de la vinaigrette aux graines de sésame.
L'enceinte LF-S50G de Sony: en plus de la musique, on peut lui demander la recette de la vinaigrette aux graines de sésame. — SONY

Comme l’impression qu’ils se sont donné le mot. Si l’on peut trouver un point commun à de nombreuses marques cette année sur le salon de l’électronique IFA qui se tient à Berlin jusqu’au 6 septembre, c’est bien leur nouvel amour pour l’intelligence artificielle.

>> A lire aussi : Google Home: Fascinant et inquiétant, l’assistant personnel lancé en France

Que ce soit Google Assistant (le service « IA » de la firme de Mountain View), que ce soit Alexa (celui d’Amazon), ou Cortana (Microsoft), personne ne veut rater ce qui s’annonce comme la nouvelle révolution technologique des prochaines années.

Jouer le dernier U2 et la météo

Pour « en être », alors qu’en France Google Home vient à peine de frapper à nos portes, c’est d’abord dans les enceintes connectées que différentes marques ajoutent une couche d’intelligence. Les produits pourront donc jouer de la musique, mais aussi répondre à nos questions sur la météo, le trafic routier, le planning de la journée, ou encore piloter les objets connectés compatibles de la maison.

L'enceinte GA10 de Panasonic embarque Google Assistant.
L'enceinte GA10 de Panasonic embarque Google Assistant. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Avec sa rectiligne GA10, Panasonic intègre le service Google Assistant dans une enceinte à la puissance de 40 watts. Disponible début 2018, sa qualité audio semble bien meilleure que celle de l’enceinte Google Home que nous avions testée.

Des enceintes qui font preuve d’intelligence

Autre offensive : celle de Sony, avec son enceinte intelligente LF-S50G. Plutôt jolie, même si son design semble fortement inspiré de celui des enceintes de la marque Ultimate Ears, cette enceinte Wifi et Bluetooth fait elle aussi le pari de Google Assistant.

L'enceinte LF-S50G de Sony est lestée de Google Assistant.
L'enceinte LF-S50G de Sony est lestée de Google Assistant. - SONY

 

Autre intérêt : elle est compatible avec les téléviseurs Android et barres de son de la marque. L’enceinte peut donc en prendre le contrôle dès qu’on le lui demande. « OK Google, lance le dernier épisode de Narco sur Netflix ». Son prix : entre 230 et 250 euros (disponible en novembre).

Une enceinte intelligente sur le stand Lenovo. Elle se clipse à une tablette pour offrir à nos questions des réponses aussi illustrées par l'image.
Une enceinte intelligente sur le stand Lenovo. Elle se clipse à une tablette pour offrir à nos questions des réponses aussi illustrées par l'image. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Initiative intéressante de Lenovo également, avec une enceinte nomade intégrant Cortana. Se clipsant sur une tablette, elle peut également apporter à des réponses des images...

La guerre des assistants est déjà déclarée

En attendant que Sonos arrive sur ce terrain (des annonces sont attendues début octobre), c’est le groupe Harman Kardon, qui leste aussi différentes enceintes d’assistants personnels.

Allure, la future enceinte intelligente d'Harman Kardon.
Allure, la future enceinte intelligente d'Harman Kardon. - HARMAN KARDON

 

Histoire de ne se fâcher avec personne, on retrouve Google Assistant sur les enceintes Link 10, 20 et 300 de JBL ; Alexa et Cortana sur l’enceinte/lampe Allure de Harman Kardon (disponible en 2018).

>> A lire aussi : Alexa: Comment le majordome virtuel d'Amazon va se faire une place dans votre vie

Bizarrement, Bixby, le système d’intelligence artificielle de Samsung qui a racheté le groupe en mars 2017, n’est pas présent…

Acheter un objet selon son QI ?

Certains téléviseurs ne sont pas en reste.

 

Alors Loewe propose sur l’IFA la démonstration de la commande vocale de l’un de ses téléviseur Bilt avec l’enceinte Alexa d’Amazon, Philips TV intègre directement Google Assistant dans son nouveau téléviseur OLED Série 9. On peut ainsi demander à la lucarne de monter le chauffage durant sa soirée TV ou d’adapter l’intensité de l’éclairage de la pièce.

Le téléviseur OLED Serie 9 de Philips et son interface dédiée à Google Assistant.
Le téléviseur OLED Serie 9 de Philips et son interface dédiée à Google Assistant. - PHILIPS

 

Ce n’est sans doute qu’un début. D’après différents constructeurs, de plus en plus d’équipements intégreront prochainement nativement un service d’intelligence artificielle. « Une simple surcouche logicielle », affirment-ils.

La télécommande du téléviseur Philips Serie 9 qui intègre Google Assistant.
La télécommande du téléviseur Philips Serie 9 qui intègre Google Assistant. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Reste à savoir comment ces fameux services seront interopérables et si les différents équipements de nos intérieurs décidément condamnés à être connectés pourront fonctionner en harmonie avec eux. On pourra se demander enfin si, avant d’acheter un de ces nouveaux objets intelligents, il faudra aussi se renseigner sur son QI…