Twitter: Suspendu pour avoir «harcelé sexuellement» le tigre de Frosties

RÉSEAUX SOCIAUX La tendance de ces messages à caractère pornographique envers des animaux de dessins animés s'est développée aux Etats-Unis...

L.Br.
Des paquets de céréales dans un supermarché américain.
Des paquets de céréales dans un supermarché américain. — SAUL LOEB / AFP
  • Sur Twitter, le compte d’un utilisateur est suspendu après un message offensant.
  • Ce message tendancieux était destiné à une mascotte de céréales.
  • Tony le tigre est régulièrement victime de messages à caractère pornographique.

Le compte d’un utilisateur de Twitter a été suspendu mercredi, à cause de son « harcèlement sexuel » envers Tony, le tigre emblématique de la marque de céréales Frosties. Oui vous avez bien lu.

Cet article va définitivement enterrer votre enfance. Un utilisateur de Twitter a été suspendu après avoir écrit un message à connotation sexuelle à Tony le tigre, cette brave mascotte des céréales Frosties de Kellogg’s*.



Tout est parti d’un message posté sur Twitter par la marque de céréales le 7 août : une photo de Tony regardant avec envie un bol de céréales rempli de lait.


L’utilisateur @Boivin a répondu : « Je b**** ce tigre ».

Après ce message, le compte tTwitter de @Boivin a été suspendu.
Après ce message, le compte tTwitter de @Boivin a été suspendu. - Capture d'écran/Twitter

Une communauté obsédée par les animaux

Quelques jours plus tard, son ancien colocataire a annoncé sur le réseau social que le compte de Boivin avait été suspendu pendant une semaine à cause de son « harcèlement sexuel » envers Tony.


Ce n’est pas la première fois que ce tigre au bandana rouge est victime de messages pornographiques. Ce type de « harcèlement sexuel » envers la mascotte de la marque dure depuis bientôt deux ans. A l’époque, la marque avait d’ailleurs exprimé son ras-le-bol publiquement. En cause, la communauté des furries au Etats-Unis, ces personnes obsédées par les animaux de dessins animés et qui leur envoient des messages pornographiques sur les réseaux sociaux. De nombreux autres commentaires à caractère sexuel ont d’ailleurs précédé celui de Boivin.

« Je veux que tu givres mes flocons [jeu de mots difficilement traduisible] si tu vois ce que je veux dire, daddy »

« S’il te plaît, laisse-moi sucer tes frosted flakes [du nom de la marque de céréales] »

L’utilisateur, lui, se défend d’appartenir à cette tendance. Il explique à Buzzfeed avoir voulu « faire une blague ». « Ce tweet est apparu dans mon feed en tant que tweet sponsorisé et je déteste ce genre de choses. Si tu me permets d’interagir avec une marque qui apparaît dans ma timeline sans mon consentement, alors je peux devenir bizarre. J’ai pensé que ce message serait une blague marrante et je l’ai postée sans y réfléchir à deux fois. »

Quant à savoir pourquoi son message a été repéré alors que des dizaines d’autres sont toujours publics sur Twitter, cela reste une énigme qui montre à quel point il est difficile pour Twitter de modérer les commentaires des utilisateurs.

*Pour les internautes suspicieux : Non, ce n’est pas un partenariat déguisé, la preuve : Chocapic, Country Crisps et Miel Pop’s.