En Chine, un ado accro à internet meurt dans un centre de désintoxication

INTERNET Le jeune homme, âgé de 18 ans, est décédé moins de 48 heures après son arrivée. Les causes de la mort n’ont pas encore été établies…

Caroline Politi

— 

Des gens installés devant leur ordinateur dans un café à Pékin le 29 mai 2013
Des gens installés devant leur ordinateur dans un café à Pékin le 29 mai 2013 — Ed Jones AFP

Ses parents espéraient le guérir de son addiction à Internet. Un jeune Chinois de 18 ans est mort moins de 48 heures après son arrivée dans un centre de rééducation destiné aux accros du web. Un drame qui illustre une nouvelle fois l’opacité des méthodes employées dans ces centres controversés.

Les parents de la victime, Li Ao, avaient payé 22.800 yuans (2.900 euros) pour 180 jours de rééducation dans ce centre « fermé et isolé » de la province de l’Anhui, dans l’est du pays. L’école promettait d’utiliser une combinaison de méthodes psychologiques et d’entraînement militaire pour libérer l’adolescent de sa cyberdépendance, ont déclaré ses parents, dimanche, à la télévision publique CCTV.

La cause du décès n’a pas été établie

La cause du décès n’est pour l’instant pas établie. Les parents ont assuré avoir reçu un appel téléphonique du centre un jour et demi après l’admission de leur fils, leur annonçant que ce dernier était aux urgences. Lorsqu’ils sont arrivés à l’hôpital, ils disent l’avoir trouvé à la morgue et recouvert de cicatrices. « Les éducateurs du centre nous ont pourtant assurés qu’ils ne frappaient jamais les enfants ni n’utilisaient de châtiments corporels », a déclaré sa mère Liu Dongmei à CCTV.

Selon la télévision publique, l’école, située près de la capitale provinciale Hefei, n’avait pas l’autorisation de fonctionner. Les membres de la direction de l’école et quatre éducateurs ont été interpellés par la police. Une enquête est toujours en cours, selon CCTV.