Etats-Unis: Des détenus racontent leur quotidien en prison dans un podcast

DÉTENTION Deux détenus vont à la rencontre d’autres prisonniers pour recueillir leurs témoignages et leurs réflexions sur leur vie en prison…

Lucie Bras
— 
Cellules d'une prison du Montana aux Etats-Unis.
Cellules d'une prison du Montana aux Etats-Unis. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Qu’est-ce que ça fait de passer quinze, vingt ou trente ans de sa vie en prison ? Aux Etats-Unis, deux prisonniers ont lancé un podcast, qui permet aux détenus de raconter les différents aspects d’une vie passée derrière les barreaux.

« S’il y a bien une chose que tous les prisonniers du monde partagent, c’est l’idée de sortir un jour. Nous voulons aider à changer un monde dans lequel on finira bien par retourner », explique Antwan Williams. Ce détenu, incarcéré depuis six ans, est à l’origine de ce projet de podcast enregistré à l’intérieur de sa prison californienne, explique le site Rolling Stone.



Avec un autre détenu, Earlonne Woods, ils ont eu une idée folle : raconter la vie en prison. Aidés par l’artiste Nigel Poor, ils ont monté ce projet et ont réussi à obtenir toutes les autorisations de l’administration américaine : Ear Hustle était né. « C’est à propos du quotidien en prison. Comment survivez-vous ? Comment vous gérez la famille, l’amour, la dépression, le fait d’avoir des enfants, comment vous trouvez un sens à la vie ? », explique l’artiste, qui a rencontré ces détenus lors d’un cours de photographie où elle était bénévole.

« Mec, je vais fumer cette cigarette »

Chacune de ces pastilles d’une vingtaine de minutes donne la parole aux prisonniers : l’un s’exprime sur ses animaux de compagnie, un autre sur sa manière de partager l’espace restreint d’une cellule à deux. Ce qui donne lieu à de nombreuses séquences humoristiques, comme ces deux frères enfermés dans la même cellule, qui ont rapidement expérimenté les limites de la cohabitation familiale : l’un des deux fume, l’autre ne supporte pas l’odeur de la cigarette. Conclusion du fumeur : « On est en prison pour la vie, j’ai 67 ans de sûreté, toi 27 ; mec je vais fumer cette cigarette. »

Malgré leur situation souvent grave, les détenus font preuve de beaucoup d’humour, loin du ton grave des productions qui évoquent habituellement la prison. « Earlonne a écopé de la prison à vie avec une peine de sûreté de 31 ans. S’il n’avait pas cet humour noir, il ne survivrait pas », explique Nigel Poor. Pour capter l'attention des auditeurs, les détenus ont aussi conservé ou ajouté les bruits de la prison dans leurs podcasts, derrière les voix. Une manière supplémentaire de faire vivre leur vie de prisonnier de l’intérieur.