Las de son job et des humains, un robot se suicide en se jetant dans une fontaine

DRAME Ce robot de surveillance K5 travaillait dans un centre commercial dans le comté de Washington D.C. aux Etats-Unis…

Anne Demoulin
— 
Deux K5 devant le siège de Knightscope.
Deux K5 devant le siège de Knightscope. — Knightscope

Il a décidé de jeter l’éponge. Au Washington Harbour Mall, un centre commercial du port de Washington D.C aux Etats-Unis, un robot de surveillance s’est suicidé en se noyant dans une fontaine, sous le regard médusé des passants et de ses collègues, comme le dévoilent ces photos partagées sur les réseaux sociaux par les témoins du drame.

« On nous avait promis des voitures volantes, on a eu des robots suicidaires »

« Notre immeuble s’est muni d’un robot de sécurité. Qui s’est noyé tout seul. On nous avait promis des voitures volantes, on a eu des robots suicidaires », a commenté un internaute, retweeté plus de 80.000 fois.

« C’est un job stressant »

Commercialisés par l’entreprise Knightscope, ce robot, baptisé « K5 », a été pensé pour seconder les forces de sécurité humaines. Ce robot est capable de comprendre l’environnement qui l’entoure, grâce à une combinaison de microphones, de caméras vidéo et d’autres capteurs. S’il détecte quelque chose qui ne va pas, il est censé faire du bruit pour dissuader les criminels et alerter ses collègues humains. Le tout pour 7 dollars de l’heure, et sans se plaindre.

« C'est ok robot de surveillance. C’est un job stressant, on est tous passé par là », a commenté un autre humain.

Bottes en caoutchouc aux pieds et regards sombres, les agents de sécurité ont rapidement investi la scène du crime. « C’est un événement isolé », a déclaré à Mashable la vice-présidente du marketing de Knightscop, Stacy Dean Stephens. « L’accident fait l’objet d’une enquête. Aucune personne n’a été blessée ou touchée. Un nouveau robot sera livré gratuitement en remplacement, dans la semaine, au centre commercial Harbour dans le cadre de notre contrat. »

Ce n’est pas la première fois que ce type de robot apparaît dans la rubrique faits divers. En juillet 2016, un K5 avait roulé sur un bébé de 16 mois, brisant la première des règles édictées par Asimov. Plus tôt cette année, il est apparu qu’un homme ivre avait essayé d’assaillir une des machines alors qu’il patrouillait. L’enquête déterminera-t-elle pourquoi ce robot de sécurité d’un centre commercial de la côte est des États-Unis, a mis fin à ses jours ?