20 Minutes : Actualités et infos en direct
POLITIQUEFacebook compare les programmes des candidats à la présidentielle

Présidentielle: Facebook lance «Perspectives», un outil pour comparer les programmes des candidats

POLITIQUELe module apparaît systématiquement après la lecture d'un article politique, directement en dessous de la publication concernée et dans la limite de trois fois par jour...
Le logo de Facebook
Le logo de Facebook - Darren Abate/AP/SIPA
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, Facebook lance ce mardi « Perspectives », un outil regroupant les propositions des candidats. Mis à la disposition des utilisateurs français du réseau social, ce comparateur de programmes est en fait un module intégré dans le fil d’actualités.

Il montre le dessin d’une urne dans lequel une main glisse un bulletin, accompagné du texte : « Élection présidentielle 2017, découvrez les propositions des candidats ». Pour le faire apparaître, il suffit simplement de lire sur Facebook un article lié à une actualité politique.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Trois fois par jour maximum

Le module apparaît systématiquement après la lecture, directement en dessous de la publication concernée et dans la limite de trois fois par jour, précise le réseau social, qui a également diffusé une courte vidéo explicative.

Ne reste plus qu’à l’internaute à cliquer sur le module pour être renvoyé vers une page regroupant des propositions de candidats issues de leur propre page Facebook. Des pages alimentées par les équipes de campagne.

Un ordre d’affichage aléatoire

Plusieurs thèmes, choisis en partenariat avec le Centre d’étude de la vie politique de Sciences Po (CEVIPOF), sont proposés par le comparateur. En outre, les propositions sont présentées de façon aléatoire, selon un ordre d’affichage qui change à chaque visite.

Enfin, « si un homme ou une femme politique choisit de ne pas indiquer sa position sur un sujet, l’outil renvoie vers leur page Facebook officielle ».

Sujets liés