Wonder Woman doit-elle avoir les aisselles épilées? Twitter s’interroge…

FEMINISME La bataille entre les anti et les pro-poils fait rage sur les réseaux sociaux…

M.F.
— 
Le nouveau trailer de Wonder Woman
Le nouveau trailer de Wonder Woman — Capture Youtube

Le poil de la discorde. C’est une guerre particulièrement désopilante qui a débuté le 11 mars dernier sur Twitter, à la sortie du dernier trailer du film Wonder Woman. Après seulement une minute et 40 secondes, la guerrière apparaît complètement survoltée dans une scène de combat. Tandis que sa longue chevelure vole au vent, l’amazone soulève à bout de bras un camion, dévoilant ainsi ses aisselles. Des aisselles parfaitement épilées. Pas un seul poil ne pointe à l’horizon. Un détail qui choque au plus haut point les pro-poils du débat. Puisqu’elle a été élevée sur une île, peuplée uniquement de femmes et loin des diktats de la société, pourquoi aurait-elle besoin de s’épiler ?

« Le plus gros effet spécial du trailer de Wonder Woman, c’est la netteté de ses aisselles. »

« Wonder Woman devrait avoir des poils aux jambes et aux aisselles. Si elle venait sans les normes de beauté imposées par les hommes, elle ne devrait pas se soucier des poils sur son corps ».

« Une image volée révèle à quoi les aisselles de Wonder Woman ressemblaient avant d’être retouchées par le patriarcat ».

Le camp adverse n’a pas tardé à riposter, rappelant par exemple que dans la Grèce antique, les femmes s’épilaient.

« Wonder Woman ! Un film sur une déesse faite d’argile avec un fouet magique. Internet : Où sont ses poils d’aisselles ? Je peux être qu’incrédule ».

« Les Amazones viennent de la Grèce antique. Les femmes s’épilaient l’intégralité de leurs corps. Donc Diana n’a pas de poils aux aisselles ».

« Les gens s’agacent que Wonder Woman n’ait pas de poils sous les bras, parce que ce n’est pas réaliste. Elle soulève des voitures et vole ».

Il y a aussi le camp de ceux qui s’en foutent. Choisissez le vôtre.