Twitter: Mais où est donc passé Mehdi Meklat?

DISPARITION Le compte du journaliste a été fermé...

Clémence Apetogbor

— 

D'anciens tweets de Mehdi Meklat, publiés sous le pseudonyme de Marcelin Deschamps, ont créé la polémique
D'anciens tweets de Mehdi Meklat, publiés sous le pseudonyme de Marcelin Deschamps, ont créé la polémique — Capture d'écran du compte Twitter de Mehdi Meklat

La polémique a-t-elle « tué » « @mehdi_meklat » ? Le compte du journaliste demeurait en tout cas introuvable sur Twitter ce vendredi. Marcelin Deschamps, ce « personnage » dont certains tweets misogynes, homophobes ou encore antisémites, ont été exhumés le week-end dernier, avait disparu il y a quelques mois, supprimé par son propre créateur, l’auteur et journaliste Mehdi Meklat. Le réalisateur avait ainsi changé le nom accolé à ce compte Twitter pour s’exprimer sous sa véritable identité. « Il y a quelques mois, j’ai décidé d’être définitivement « Mehdi Meklat » sur Twitter. D’être moi. J’ai tué Marcelin Deschamps, ce personnage que j’exècre », expliquait sur Facebook le jeune homme de 24 ans lundi.

« Mais ses tweets étaient encore là, définitivement gravés. Ils étaient même signés, depuis que j’avais changé mon pseudo, par mon vrai nom. Au lieu de tuer définitivement Marcelin en créant un nouveau compte, Mehdi a endossé rétroactivement ces insanités avec la naïveté de croire que la distinction entre les deux était claire -malgré les avertissements. »

Où est passé @mehdi_meklat ?

Le dossier prend de l’ampleur et les attaques se retournent vers les médias avec lesquels il a pu collaborer, donnant à lire de la part de certains des communiqués condamnant les propos tenus par le journaliste.

Le jeune homme, qui a choisi de se confier mardi à Télérama depuis un aéroport, fait dans un premier temps part de son projet de quitter le pays pour s’éloigner de la tourmente.

>> A lire aussi : Trolls de Twitter, vos dossiers seront un jour ou l’autre déterrés

« J’ai toujours répondu aux accusations liées à mon personnage de Marcelin Deschamps, qui dispensait tant de haine. Depuis 2012, partout où on m’a posé la question, j’ai parlé de ce personnage de fiction. J’ai toujours répondu aux accusations, mais je voulais qu’on m’accorde le crédit de la fiction. »

Cette polémique a semblerait-il également entraîné la « mort » du compte Twitter de celui qui s’exprimait désormais sous son véritable nom. Ce vendredi, il était impossible de retrouver « @mehdi_meklat » sur le réseau social.

Le compte Twitter de Mehdi Meklat a été supprimé
Le compte Twitter de Mehdi Meklat a été supprimé - Twitter

Interrogé sur ce qu’il comptait faire à présent, le jeune homme indiquait à Télérama : « Je vais penser, je vais croire que l’amour me sauvera, que l’art est là, que ceux qui m’aiment m’aimeront. Je vais réfléchir à moi-même. Et sans doute vais-je me taire pour me recentrer. Je vais chercher mon langage. Je dois prendre le temps de penser. Ce qui m’habite dans mon travail depuis longtemps, ce n’est pas l’ombre, mais la lumière. C’est le beau, l’amour. Ma part d’ombre a été expulsée mais je dois y réfléchir. Ça mettra du temps. Et puis, je vais me détourner de ceux qui me veulent du mal et aller vers ceux qui me veulent du bien. »

Des déclarations qui pourraient expliquer cette disparition. Nulle trace par ailleurs de son complice de la première heure, Badroudine Saïd Abdallah (alias @badroudini), avec qui il a notamment écrit Burn out (éditions du Seuil). Des tweets polémiques ont également refait surface. Le jeune homme, lui, n’a pas dit un mot depuis le début de cette affaire.