«Le low-cost, solution pour être rentable»

INTERVIEW Jean Vital de Rufz, président et fondateur de meilleurmobile.com se penche sur le concept des mobiles vendus en hypermarché.

- ©2007 20 minutes

— 

Jean Vital de Rufz, président et fondateur de meilleurmobile.com se penche sur le concept des mobiles vendus en hypermarché.

Le concept E. Leclerc Mobile est-il pertinent ?

La dégressivité des tarifs a été à la base du succès de Virgin Mobile en Grande-Bretagne. Cette offre grand public pousse à la consommation mais reste très flexible, donc intéressante.

Le mariage de la grande distribution avec la téléphonie est-il heureux ?

Avec 341.000 activations de cartes SIM chez les MVNO au troisième trimestre, dont 155.000 nouveaux abonnés, que reste-t-il à chacun ? Si Virgin et Télé2 ont décroché 140.000 contrats, il n'en reste que 200.000 pour Carrefour et Auchan.

Quelles solutions envisager pour être rentable?

Le low-cost, par exemple. C'est l'option de Télé2. Au­trement, les MVNO se trouvent en concurrence quasi frontale avec les opérateurs historiques, ce qui leur impose un marketing subtil qui ne peut reposer que sur une marque forte, comme Virgin.

Chiffres

53.075.900 abonnés en France, soit un taux de pénétration de la population de 82,4 %.

2.073.300 abonnés ont souscrit un contrat chez un MVNO, soit 4,06% de parts de marché, un chiffre doublé en un an.

100.000 clients Carrefour Mobile recrutés depuis le 8 novembre 2006. Auchan ne communique pas ses chiffres. Leclerc espère en séduire 100.000 d'ici la fin de l'année, pour devenir le deuxième MVNO.