Accusés de travailler «6 mois dans l'année», les profs «feignasses» répondent à Sarkozy sur le Web

EDUCATION Après un groupe Facebook des «800.000 feignasses» qui a rassemblé près de 15.000 membres en trois semaines, un blog est né...

Delphine Bancaud

— 

Un enseignant devant un tableau tactile dans une école élémentaire de Paris, le 9 septembre 2014
Un enseignant devant un tableau tactile dans une école élémentaire de Paris, le 9 septembre 2014 — Fred Dufour AFP

Une riposte made in Web. Les enseignants n’ont pas digéré les propos de Nicolas Sarkozy tenus sur France Inter fin octobre à propos de leur temps de travail. Dans cette interview, il a déclaré que les profs travaillaient « six mois de l’année », précisant que s’il était élu les enseignants auraient « entre 20-25 % d’obligation de présence dans les établissements en plus ».

Une goutte d’eau qui a fait déborder le vase, car les enseignants entendent souvent ce type de contre-vérités assénées aussi bien par des hommes politiques que par de simples citoyens. Pas question de laisser dire ça. D’où la création quelques jours après du groupe Facebook intitulé «  800.000 feignasses  ». Sur ce groupe fermé de Facebook, les profs témoignent de ce qu’ils vivent au quotidien, des tâches qu’ils mènent en dehors de la classe (préparation des cours, correction des copies, rencontre des collègues et des parents d’élèves, travail de documentation). « Ça nous fatigue d’entendre dire que l’on fait un métier de planqués. On est très loin des 20 heures de travail hebdomadaires », explique à 20 Minutes Mathieu Nicolas, 27 ans, coadministrateur du groupe et prof de maths.

Après Facebook, l’initiative prend sur Twitter et sur un blog

L’initiative est très vite devenue virale. « En l’espace de quelques jours plus de 12.000 enseignants se sont regroupées. Et Trois semaines plus tard, il compte près de 15.000 membres », précise Mathieu Nicolas. Parallèlement le #800.000 feignasses a été créé sur Twitter et a donné lieu à des posts plutôt drôles.

Constatant l’ampleur que ce groupe Facebook prend, un blog a été créé le 25 octobre pour mettre en valeurs les témoignages de profs et les rendre accessible à tous les internautes. Un bon moyen pour lutter plus amont contre les caricatures qui sont faites des profs, souligne Mathieu Nicolas : « On veut réinformer le grand public sur notre métier grâce aux témoignages des enseignants qui parlent de leur quotidien avec sérieux, de manière poétique ou avec humour. Il y a aussi de belles anecdotes sur les relations entre professeurs et élèves ».

Surtout pas de politique

Mais pour que le groupe et le blog des « 800.000 feignasses » continuent à grossir, pas question qu’ils deviennent des tribunes politiques. « On a édicté une charte qui précise que l’on veut garder un ton neutre syndicalement et politiquement. Les posts qui critiquent telle ou telle réforme ne sont donc pas les bienvenus », précise Mathieu Nicolas. Pas question non plus pour l’instant que le groupe Facebook et le blog édictent des propositions sur l’éducation à l’attention des candidats à la présidentielle de 2017. « On espère juste que lorsqu’un candidat dira à nouveau des contre-vérités sur notre métier, davantage de citoyens réagiront », déclare Mathieu Nicolas.