Présidentielle américaine 2016: Mais d’où vient ce sticker «J’ai voté» qu’arborent les Américains?

ELECTIONS Sur les réseaux sociaux, les citoyens américains s’affichent avec un autocollant portant la mention « J’ai voté » (« I voted », in fact)…

C.B.

— 

Une Américaine arbore le sticker «J'ai voté».
Une Américaine arbore le sticker «J'ai voté». — Capture d'écran

Si vous scrutez ne serait-ce qu’un peu les réseaux sociaux en ce D-Day électoral, vous remarquerez que les Américains :

  • Aiment dire qu’ils ont voté
  • Aiment le montrer (et aiment toujours les selfies)
  • Aiment arborer le sticker « J’ai voté »
     

La preuve en images :

Mais d’où vient ce sticker ?

Une tradition qui remonte… aux années 1980

Selon nos confrères américains de Vox, les habitants de Miami (Floride) sont les premiers à avoir arboré de tels stickers, en 1982. En fait, ils leur auraient été donnés par des entreprises locales. En 1984, des syndicats de professeurs décident eux aussi d’offrir des autocollants « J’ai voté » à leurs membres. Et, la même année, le vice-président George HW Bush (le père donc) finit de populariser le sticker en en portant un avec la mention : « J’ai voté aujourd’hui – Et vous ? ».

Un business à 30 millions de dollars par an

Si les stickers coûtent moins d’un centime pièce, les citoyens ne les achètent pas. En général, ce sont les gouvernements locaux qui règlent la facture (la distribution s’effectue souvent dans les bureaux de vote). Une aubaine pour les fabricants : ce business est estimé à plus de 30 millions de dollars par an.

Des citoyens très demandeurs

La tradition du sticker a beau être récente (même si 30 ans pour un pays qui a quatre siècles d’histoire, c’est déjà beaucoup), elle est (férocement) ancrée. Comme le raconte Vox, « les juridictions qui ne proposent pas d’autocollants aux électeurs font parfois face à la colère de leurs habitants ». L’Illinois a même adopté une loi, en 2015, garantissant que tous les électeurs puissent avoir accès à de tels stickers.

Des cadeaux à la clef…

L’une des raisons du succès du sticker « J’ai voté » est que le fait de l’arborer… permet de gagner certains cadeaux. Cette année par exemple, des magasins de la chaîne 7-Eleven offrent du café aux citoyens portant l’autocollant quand la chaîne de restaurants Krispy Kreme leur propose des beignets gratuits. Uber leur garantit même des courses gracieuses.

… Mais certains couacs aussi

Les stickers ne plaisent pour autant à tout le monde. Deux Américains du Connecticut ont ainsi poursuivi leurs villes respectives parce que des autocollants avaient été posés sur leurs vestes en daim… Et les avaient endommagées.