Illimythics, la réponse de SFR à l'iPhone

Christophe Joly - ©2007 20 minutes

— 

Satané iPhone ! Il est vraiment dans toutes les têtes, y compris celle de Frank Esser, PDG de SFR, qui s'est fait souffler l'exclusivité du mobile Apple par Orange. « Ce que nous présentons aujourd'hui est plus important que le lancement de l'iPhone », déclarait-il hier d'emblée, avant de dévoiler une offre dite « révolutionnaire », les Illimythics.

Pour faire poids, SFR a demandé aux patrons français de Nokia, Sony Ericsson, Samsung, LG et HTC de prêcher la bonne parole. Et c'est réussi. « Le 14 novembre 2007 [date de lancement des Illimythics] fera date dans l'histoire de la téléphonie mobile », s'enthousiasme Pierre Sylvander, directeur général de Nokia France. Pas moins. Dans les faits, il faut reconnaître que SFR frappe un grand coup en proposant des forfaits illimités - vraiment illimités - pour surfer sur le Web et envoyer et recevoir des mails. Inédit, le téléchargement - définitif - de musique à volonté parmi 150 000 morceaux issus du catalogue Universal. Morceaux qu'il sera donc ensuite possible de graver sur CD ou de lire sur n'importe quel baladeur. Sans compter la télé (20 ou 50 chaînes), les SMS, MMS et Windows Live Messenger sans limites.

La bonne nouvelle vient du prix : entre 39 euros pour 2 h et 69 euros pour 5 h. Les tarifs des six terminaux proposés, dont certains en exclusivité, sont à l'avenant, donc raisonnables : à partir de 49 euros pour les LG Viewty ou Sony Ericsson W910i et jusqu'à 399 euros pour le Nokia N95 8 Go. Et là, pas question de reverser 30 % des revenus aux fabricants de mobiles, à l'image de l'accord entre Apple et Orange. « Mieux vaut reverser 30 % à nos clients », ironise Frank Esser. Pas de doute, l'iPhone est dans toutes les têtes.