Snapchat: Un jeune Américain porte plainte pour contenu à caractère sexuel

ETATS-UNIS L'action en justice porte sur le manque d'avertissements et de précautions entourant les contenus explicites sur la fonction Discover de l'appli...

20 Minutes avec agence
— 
Le logo de Snapchat sur un panneau d'affichage, dans le Minnesota, octobre 2015.
Le logo de Snapchat sur un panneau d'affichage, dans le Minnesota, octobre 2015. — SIPANY/SIPA

Un adolescent américain de 14 ans et sa mère ont porté plainte contre Snapchat, choqués par le contenu à caractère sexuel présenté par l’appli via sa fonction Discover.

Le petit fantôme est accusé d’être « actuellement engagé dans un schéma insidieux où il expose volontairement des mineurs à des contenus nuisibles, insultants, lubriques et sexuels. Le tout sans le moindre avertissement aux parents sur ces contenus explicites. »

Des photos à caractère sexuel

La plainte cite comme exemples des articles publiés via Discover par des médias partenaires de Snapchat, accompagnés de photos ou illustrations à caractère sexuel, indique Mashable. Parmi eux, « 23 images que vous comprendrez si vous avez déjà couché » ou « Les dix choses auxquelles il pense quand il n’arrive pas à vous faire atteindre l’orgasme ».

De son côté, Snapchat a indiqué dans un communiqué repris par Mashable : « Nous sommes désolés si des personnes se sont senties blessées. Nos partenaires sur Discover ont une totale indépendance éditoriale. »

>> A lire aussi : Avec Memories, Snapchat veut aller au-delà de l'éphémère

Un recours de type « classe action »

Le recours auprès de la justice de la mère de famille et de son fils est de type « class action », permettant ainsi à d’autres plaignants potentiels s’estimant lésés par Snapchat de se greffer à l’action en justice et de réclamer eux aussi des dommages et intérêts.