Pourquoi il est urgent de désinstaller QuickTime sous Windows

HIGH TECH Des failles de sécurité ont été découvertes dans ce logiciel dont la version Windows n'est plus mise à jour par Apple...

M.C.

— 

Apple va cesser le support de son logiciel.
Apple va cesser le support de son logiciel. — Josh Edelson AFP

Si vous utilisez un PC sous Windows, il y a de grandes chances que QuickTime ne soit pas (ou plus) présent sur votre système. Et c'est une bonne chose: ce logiciel d'Apple dédié à la lecture des fichiers audio et vidéo, dont la déclinaison pour Windows n'est plus mise à jour, représente un danger de piratage pour votre ordinateur. Cela ne concerne pas les utilisateurs de Mac OS X.

Pourquoi c'est dangereux?

Deux vulnérabilités ont été découvertes par le spécialiste de la sécurité informatique TrendMicro. Elles permettent potentiellement à des hackers de prendre le contrôle de votre ordinateur en exécutant du code malveillant, et ne seront jamais comblées, puisqu'Apple n'assure plus le support de son logiciel pour Windows, selon TrendMicro. Une information qu'Apple n'a pas encore confirmée. Le ministère américain de la sécurité intérieure lui-même conseille de désinstaller le logiciel.

Comment le désinstaller?

Apple explique la procédure sur son site. Sinon, il faut aller dans le Panneau de configuration>Ajouter et supprimer des Programmes, et sélectionner QuickTime.

Des pirates ont-ils déjà utilisé ces failles?

Trend Micro dit n'avoir connaissance d'aucune attaque ayant profité d'une vulnérabilité de QuickTime, mais le risque que des hackers les exploitent a mathématiquement augmenté puisque les deux failles évoquées ci-dessus sont désormais publiques.

Puis-je vraiment me passer de QuickTime sous Windows?

Oui. De nombreux logiciels proposent aujourd'hui les mêmes fonctions. Même si vous utilisez iTunes, QuickTime n'est pas nécessaire, car le gestionnaire de musique n'en a plus besoin depuis plusieurs années. Si pour une raison ou une autre (professionnelle ou affective) vous ne pouvez pas vivre sans, TrendMicro précise que l'utilisateur se rend vulnérable «s'il visite une page web malveillante ou ouvre un fichier» qui exploite ces failles. Il est donc conseillé de faire particulièrement attention aux courriels suspects.